Dans le cadre des statistiques désastreuses de décès et d'infections croissantes, le Portugal a enregistré des pandémies positives ces derniers jours. Nombre d'hôpitaux réduit de 93 personnes au total.

Les effectifs des infirmeries ainsi que des soins intensifs ont ainsi diminué, bien qu’ils soient toujours «aussi élevés qu’ils l’ont jamais été dans les USI» (516 patients à ce jour).

Le nombre de nouveaux cas, qui diminuait régulièrement depuis des jours, a soudainement augmenté à nouveau: plus de 5 200 hier et 6 383 aujourd'hui.

Les décès se sont produits principalement dans le nord (43), Lisbonne / Vale do Tejo en enregistrant 26, la région centrale 6, Alentejo 4 et Algarve un.

Les nouvelles infections vont dans le même sens: 3 414 dans le nord, 1 782 à Lisbonne / Vale do Tejo, 964 dans le centre, 87 dans l'Alentejo et 85 dans l'Algarve.

Les récupérations sont cependant toujours «fortes»: 5 123 personnes jugées «rétablies» dans le bulletin de l’autorité sanitaire DGS d’hier, 4 588 autres au cours des dernières 24 heures.

Encore une fois, très peu de choses sont révélées sur l’âge des victimes, mais il semble que l’âge des victimes se situe encore dans une écrasante majorité dans les groupes d’âge des plus de 70 ans et des plus de 80 ans, généralement avec des «morbidités composées».