Le gouvernement a décidé aujourd’hui de suspendre la loi qui a mis à jour en 2019 le modèle d’attribution des allocations de mobilité aux résidents de Madère, justifiant la décision avec des difficultés d’application, de sorte que le modèle précédent est rentré en vigueur.

En pratique, les Madériens qui voyagent en avion entre Madère et le continent ou les Açores continuent de devoir payer l’intégralité du voyage puis d’être remboursés par l’Etat à travers la subvention à la mobilité sociale – une compensation destinée à favoriser la cohésion territoriale des îles – , alors que le nouveau modèle prévoyait qu’elles ne paieraient qu’une cotisation fixe, le reste étant versé directement par l’État aux entreprises.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil des ministres de ce jour, le Gouvernement a fait savoir qu’il avait approuvé un décret-loi suspendant la validité de la loi n°105/2019, du 6 septembre, qui a modifié le modèle d’attribution de l’allocation sociale en mobilité. pour les régions autonomes et que, par conséquent, le modèle précédent d’attribution de ces subventions revienne en vigueur (décret-loi n° 134/2015, du 24 juillet).

« Ce changement est justifié compte tenu de la nécessité de surmonter les contraintes qui ont empêché l’application du nouveau modèle d’attribution de l’allocation de mobilité sociale aux résidents de la région autonome de Madère », a souligné le gouvernement, dans le communiqué.

La loi désormais suspendue avait été présentée au parlement national après approbation par l’Assemblée législative régionale de Madère et a été approuvée par l’Assemblée de la République le 19 juillet 2019.

Elle a fixé les tarifs aériens payés respectivement par les Madériens et les étudiants pour les voyages vers le continent et les Açores à 86 et 65 euros, le solde étant payé par l’État aux compagnies.

Lors de l’approbation du nouveau modèle, en 2019, le président du gouvernement de Madère, Miguel Albuquerque, a estimé que la mesure « est une bonne résolution », mais a mis en garde contre la nécessité de « trouver une solution pratique » pour l’application de la loi.

Avec la reprise de la loi précédente, décidée aujourd’hui par le gouvernement, le système est en place dans lequel les Madériens paient le montant total du billet, avec un plafond maximum de 400 euros, et ce n’est qu’une fois le voyage terminé qu’ils sont remboursés du différence payée, qui peut aller, à l’extrême, jusqu’à 314 euros pour les résidents et 335 euros pour les étudiants.

L’aide sociale à la mobilité, créée dans le but de promouvoir la cohésion sociale et territoriale, est accordée aux passagers résidents, résidents équivalents et étudiants des régions autonomes, pour les trajets effectués entre le continent et Madère et les Açores, et entre la région autonome Madère et la Région Autonome des Açores, impliquant le paiement et l’utilisation effective du billet.

RCS (CE) // ROC

L’actuel modèle de contenu suspendu pour l’octroi de subventions de voyage aux Madériens vers le reste du pays apparaît en premier dans Visão.