«La santé est pour tout le monde et l'éducation est pour tout le monde. L'accès au logement doit également être pour tout le monde », a défendu Pedro Nuno Santos, lors de la cérémonie d'homologation du« Accord de collaboration sous le 1er droit pour la municipalité de Porto.

Pour le ministre, "aucune politique sociale ne réussira, elle sera défendue et appropriée par l'ensemble de la population" si elle est réduite "aux plus démunis", reconnaissant cependant que la société "ne sera jamais décente" si elle est incapable de répondre aux besoins populations les plus démunies.

"La montée en puissance d'une société se mesure par notre capacité à répondre à ces membres de la population et c'est ce que nous faisons", a-t-il dit, ajoutant qu'il est également essentiel que la population à revenu moyen ait accès au logement.

"Combien de fois pensons-nous que les politiques sociales sont pour les plus démunis et ce faisant, combien de fois laissons-nous un terrain fertile pour des projets plus populistes et démagogue", at-il dit.

Lors de son discours, le ministre a souligné que les plus de "milliards d'euros" alloués au logement "sont sans précédent" et que le logement "n'aurait jamais dû cesser" d'être une priorité pour les décideurs politiques.

«Aujourd'hui, nous comprenons les conséquences de ne pas avoir fait plus que ce qui a été fait en termes de bâtiments ou même d'incitations fiscales à l'acquisition», a-t-il déclaré.

Dans le cadre de l'accord de collaboration signé aujourd'hui dans le cadre du 1er programme. À droite, Pedro Nuno Santos a souligné l'importance des municipalités en matière de logement.

«C'est un moment très important. Nous lançons ce qu'est la coopération entre l'administration centrale et l'administration locale (…) Ce travail ne pourrait se faire sans les autorités locales, personne ne connaît mieux les besoins de leurs populations que les autorités locales », a-t-il déclaré.

L'accord de collaboration entre la Chambre de Porto et l'Institut du logement et de la réhabilitation urbaine (IHRU) prévoit de relocaliser, dans le cadre du 1er programme de loi, entre 2020 et 2025, 1740 familles qui vivent actuellement dans des conditions indignes.

Dans la candidature au programme, 1 740 familles (3 800 personnes) sur un univers de 3 000 ont été prises en compte, les 1 600 familles restantes faisant l'objet d'un accord de collaboration à signer entre Porto Vivo, la SRU et l'IHRU.

SPYC // SF

Le contenu du ministre Pedro Nuno Santos défend l'accès au logement pour tous apparaît en premier à Visão.