1-1-e1669908198824-png

Le ministre espagnol et successeur potentiel salue "l'excellent travail" de Centeno

"Merci, cher Mário Centeno, pour votre excellent travail, tant au Portugal qu'en tant que président de l'Eurogroupe", a écrit la ministre espagnole dans son compte officiel sur le réseau social Twitter, en réaction à l'annonce des adieux publiée un peu plus tôt par le ministre de Finance portugaise.

Calviño ajoute que «ce fut un grand plaisir» de travailler avec Centeno au cours des dernières années et espère qu'à l'avenir, ils pourront continuer à coopérer, quelle que soit la voie professionnelle que le ministre portugais des Finances puisse suivre.

Pendant des mois, Nadia Calviño a été désignée comme l'une des grandes favorites de la succession de Mário Centeno, mais le ministre espagnol a toujours refusé de se porter candidat jusqu'à ce que le ministre portugais ait révélé s'il était ou non candidat à un nouveau mandat à la tête du forum informel. ministres des finances de la zone euro.

Avec la confirmation, aujourd'hui, de la décision de Centeno de ne pas briguer un nouveau mandat au sein de l'Eurogroupe, suite à la sortie du poste de ministre des Finances lundi prochain, la ministre espagnole pourra présenter sa candidature à partir de jeudi prochain. équitable, car la «course» sera lancée lors de la vidéoconférence des ministres de la zone euro.

En annonçant aujourd'hui qu'il ne se présentera pas pour un second mandat, Centeno a précisé qu'il remplira le mandat en cours jusqu'à la fin (13 juillet) et dirigera également les élections pour trouver son successeur, le 9 juillet.

«Mon mandat de président de l'Eurogroupe prendra fin le 13 juillet 2020. Jeudi, j'informerai mes collègues de l'Eurogroupe de ma décision de ne pas briguer un second mandat, car le 15 juin je quitterai Ministre des Finances du Portugal. À la même occasion, je lancerai l'appel à candidatures et décrirai le processus de l'élection, prévue pour l'Eurogroupe le 9 juillet », a-t-il annoncé.

Élu le 4 décembre 2017 à la présidence de l'Eurogroupe, pour une durée de deux ans et demi, Centeno démissionnera ainsi de son poste en juillet, devenant ainsi le premier président du forum informel des ministres des Finances de la zone euro pour remplir un seul mandat.

Centeno était le troisième président de l'Eurogroupe, après le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker (2005-2013) et le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem (2013-2018).

Le président de la République a accepté aujourd'hui la destitution de Mário Centeno au poste de ministre d'État et des Finances, proposée par le Premier ministre, et son remplacement par João Leão, jusqu'à présent secrétaire d'État au budget.

ACC // JNM

Articles récents