Le ministre de l’Environnement a admis aujourd’hui que son secrétaire d’État adjoint à l’énergie avait utilisé un «langage inapproprié» pour critiquer un programme d’information mais a estimé que João Galamba lui-même l’avait reconnu en supprimant son commentaire.

«Je pense que le secrétaire d’État João Galamba lui-même a reconnu que la manière d’intervenir n’était pas appropriée quand il le regrettait, et immédiatement après avoir produit le commentaire qu’il a produit, il l’a retiré», a déclaré João Pedro Matos Fernandes à l’agence Lusa sur la présentation des investissements dans le domaine de la bioéconomie.

João Galamba a évoqué dans un commentaire publié sur le réseau social Twitter l’émission «Sexta às 9», de RTP 1 comme «fumier» et «chose dégoûtante» en réponse à un autre commentaire qui le visait, le lendemain de l’émission du programme un rapport sur la réinstallation de travailleurs agricoles immigrés dans la municipalité d’Odemira.

«Pour moi, l’affaire est close. Je ne pense pas, en fait, et surtout il me semble évident que [João Galamba] il ne pense pas non plus que ce soit la meilleure façon de faire des commentaires », a déclaré le ministre, arguant que« le commentaire, dans un langage inapproprié, a été immédiatement retiré et cela correspond au repentir de ceux qui ont fait le commentaire ».

« Je ne vais pas dire que je pense que » vendredi à 9 « traite ces questions équitablement », a-t-il déclaré.

Le «  tweet  » controversé publié samedi, qui a motivé la répudiation du panneau d’information du RTP et les appels du CDS à la révocation du secrétaire d’État, reste visible sur les réseaux sociaux dans une capture d’écran réalisée par l’utilisateur à qui João Galamba s’est adressé. lui et qui a été diffusé par divers médias.

«Ce n’est plus la responsabilité de João Galamba ou d’aucun d’entre nous. A partir du moment où quiconque est actif sur les réseaux sociaux retire un commentaire, c’est parce que, bien sûr, il reconnaît qu’il était mécontent et l’a regretté », a déclaré le ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat.

« Dès que cela a effacé l’excellent travail que João Galamba a fait dans cette équipe à un moment donné », a-t-il déclaré.

«Le service d’information du RTP rejette les déclarations du secrétaire d’État adjoint à l’énergie, João Galamba», lit-on dans une note publiée dimanche.

La télévision publique considère que «les mots qui [João Galamba] a tenté de faire honneur à la RTP et à sa journaliste Sandra Felgueiras et a manqué de respect à la liberté d’information ».

APN (ALU) // JMR