Le gouvernement prévoit d’avoir approuvé le plan d’efficacité de l’eau de l’Alentejo plus tard ce mois-ci et de procéder à la préparation d’autres plans d’efficacité de l’eau pour plus de régions du pays, à savoir le bassin du Tage, qui est considéré comme une priorité pour la prochaine phase, il a annoncé ce mardi le ministère de l’Environnement et de l’Action pour le climat.

L’annonce a été faite dans le cadre de la neuvième réunion de la Commission permanente pour la prévention, le contrôle et la surveillance des effets de la sécheresse, qui a conclu que, bien que la situation de sécheresse de cette année soit l’une des plus graves jamais enregistrées, il y a suffisamment d’approvisionnement pour consommation humaine pendant deux ans.

Selon le bureau de Duarte Cordeiro, parmi les réservoirs hydro-agricoles surveillés, sept ont des limites. Ce sont Bravura, Santa Clara, Campilhas, Fonte Serne, Monte da Rocha (situés dans les régions de l’Algarve et de l’Alentejo) et aussi Arcossó et Vale Madeiro, dans la région Nord.

Sur le budget de cinq millions d’euros du Fonds environnemental pour les mesures d’urgence liées à la sécheresse, une partie sera allouée à des campagnes de sensibilisation qui débuteront dès juillet prochain. Il y a une autre partie pour les travaux visant à arrêter les pertes dans les barrages (par exemple, à Morgavel et Monte Novo) et aussi une partie pour la réactivation des prélèvements publics d’eau souterraine, dans les zones les plus touchées (par exemple à Lagos, Aljezur et Vila do Bispo).

« À Trás-os-Montes, un ensemble de petits barrages de faible capacité utilisés pour l’approvisionnement humain sont sous surveillance étroite. Des sources alternatives sont à l’étude et des mesures d’efficacité de l’eau sont appliquées pour garantir la disponibilité de l’eau à usage humain », a ajouté l’exécutif, dans un communiqué publié à la presse.

Lors de la conférence de presse, la ministre de l’Environnement et de l’Action pour le climat et la ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Maria do Céu Antunes, ont précisé que les campagnes visant à promouvoir l’utilisation efficace de l’eau s’adresseront à tous les types de consommateurs, comme l’a rapporté le agence Lusa. Par ailleurs, les responsables gouvernementaux ont rappelé que, selon les prévisions officielles, plus d’un tiers (34%) du pays est en sécheresse sévère et 66% en sécheresse extrême, et que les prévisions de pluie n’inverseront pas la situation.

La Commission permanente de prévention, de surveillance et de suivi des effets de la sécheresse se réunira à nouveau en juillet pour faire un nouveau bilan de l’évolution de la sécheresse.