La garantie a été donnée par le secrétaire d’État à la conservation de la nature, aux forêts et à l’aménagement du territoire, João Catarino, en marge d’une visite à la municipalité de Terras de Bouro, district de Braga, où il s’est rendu pour souligner l’amélioration des conditions de visite Parc National de Peneda Gerês.

Interrogé sur les nouvelles pour signaler aujourd’hui qu’il y a des « barrages proches du volume de la mort » (réserve technique qui se trouve sous les tuyaux de collecte), ou que le nord-est de Trás-os-Montes est en alerte et avec la menace de coupures d’eau pendant la nuit, le ministre assume l’inquiétude sur les effets de la sécheresse, mais assure que le pays ne manquera pas d’eau pour la consommation humaine dans les deux prochaines années, même sans pluie.

« [A seca] c’est une situation qui doit nous concerner tous. Évidemment, le gouvernement, en tant que responsable, doit être concerné, mais concerné dans la dimension dans laquelle nous savons et garantissons qu’il n’y aura pas de pénurie d’eau pour la consommation humaine. C’est la note que nous devons laisser : le Portugal est désormais en mesure de garantir qu’il n’y aura pas de pénurie d’eau pour la consommation humaine, même si les conditions demeurent, et qui, apparemment, vont empirer », a déclaré João Catarino aux journalistes.

Le secrétaire d’État prévient que s’il y a moins d’eau, il doit y avoir une utilisation « plus efficace » dans toutes ses dimensions.

« À la maison, dans l’arrosage des espaces publics, dans l’agriculture. Nous devons être conscients que s’il y a moins d’eau, nous devons dépenser beaucoup moins. Le gouvernement est responsable de garantir la consommation humaine de l’eau et ceci est garanti pendant deux ans, pour cette année et pour [próximo] année, même s’il n’a pas plu cette année et la suivante, ce qui, nous l’espérons, n’arrivera pas du tout », a déclaré le ministre.

Le secrétaire d’État à la Conservation de la nature, aux Forêts et à l’Aménagement du territoire admet toutefois le rationnement de l’eau dans certaines zones du pays, à certaines fins.

« [Racionamento de água] oui, il est possible qu’il doive exister pour certains usages, évidemment, mais pour la consommation humaine, nous serons toujours à l’affût. Toutes les formes alternatives seront utilisées si les conduits stabilisés ne suffisent pas. Mais le gouvernement est en mesure de garantir qu’il n’y aura pas de pénurie d’eau pour la consommation humaine pendant l’été, sans aucun doute », a déclaré João Catarino.

Le secrétaire d’État a également mis en garde contre la vague de chaleur prévue pour les prochains jours par l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère (IPMA), qui, combinée à la situation de sécheresse, créera des conditions de risque d’incendie extrême.

« Je vous préviens d’être très prudent avec l’utilisation de certains instruments, notamment agricoles ou forestiers, qui pourraient provoquer des incendies dans les prochains jours, car les conditions vont s’aggraver considérablement », a souligné le ministre.

Pour João Catarino, la sécheresse et les incendies de forêt « sont deux préoccupations permanentes du gouvernement ».

«Cela devrait nous appeler tous, y compris les médias, à avertir les gens, car nous courons effectivement un risque extrême dans les jours à venir. Évidemment, la sécheresse durera plus longtemps, et maintenant nous avons aussi des événements extrêmes, avec des températures élevées et une faible humidité relative qui sont attendues pour les prochains jours. Par conséquent, nous devons être très prudents, dans l’utilisation de l’eau et dans l’utilisation d’instruments qui peuvent provoquer des incendies dans les zones rurales », a lancé le secrétaire d’État à la Conservation de la nature, aux Forêts et à l’Aménagement du territoire.

JGS // LIL