Les personnes résidant dans des pays étrangers qui décident de s’installer à l’intérieur du Portugal pour travailler pourront accéder à la mesure Emploi intérieur MAIS – Mobilité soutenue, a annoncé aujourd’hui le gouvernement.

Dans un communiqué transmis à l’agence Lusa, le ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale (MTSSS), rappelle qu’au titre de cette mesure, « une aide financière directe pouvant aller jusqu’à 4 827 euros est accordée à ceux qui se déplacent de la côte vers l’intérieur. du Portugal au travail ».

« Dans le cas des citoyens résidant dans des pays étrangers, le déplacement pourra désormais s’effectuer directement de l’étranger vers ces territoires de l’intérieur », peut-on lire dans le communiqué.

Citée dans la note, la ministre du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale, Ana Mendes Godinho, affirme qu’il est « indispensable de créer les conditions pour installer les jeunes à l’intérieur ».

« Avec cette expansion, nous faisons un pas important vers le positionnement international du Portugal en tant que destination à partir de laquelle travailler partout dans le monde », a déclaré le responsable du gouvernement.

Également mentionnée dans le communiqué, la ministre de la Cohésion territoriale, Ana Abrunhosa, souligne que la pandémie de covid-19 « a montré à de nombreux citoyens et entreprises qu’en travaillant depuis l’intérieur, il est possible d’atteindre une meilleure qualité de vie et une conjugaison plus facile. entre vie familiale et vie professionnelle ».

« Étendre ce soutien aux citoyens étrangers est une manière de plus de contribuer à l’attractivité et à la compétitivité de ces territoires », argumente-t-il.

Dans le texte, le MTSSS rappelle que le dispositif Emploi intérieur MAIS — Mobilité accompagnée est disponible depuis environ un an, depuis août 2020, ayant déjà reçu 560 candidatures, « correspondant à 980 personnes (y compris les membres des foyers des candidats). ”.

Selon les données publiées aujourd’hui, « la majorité des candidatures » – les deux tiers du total, 66% – sont associées à des processus de mobilité originaires des quartiers de Lisbonne (38%), Porto (17%) et Setúbal (11%).

Les quartiers de destination sont, selon les mêmes informations, Castelo Branco (20%), Évora (9%), Guarda (9%), Bragança (8%) et Portalegre (8%).

D’autres données révèlent que plus des deux tiers (68 %) des candidats au programme d’aide « se sont installés à la campagne pour travailler pour d’autres, 26 % ont créé leur propre emploi et 6 % ont créé des entreprises ».

« Les quartiers de destination avec la plus forte proportion de candidats ayant créé leur propre emploi sont Braga (43%), Bragança (37%), Vila Real (32%) et Viseu (32%). Les quartiers de destination avec le plus grand nombre d’entreprises créées sont Aveiro (33%), Setúbal (19%), Faro (15%) et Viana do Castelo (13%) », précise le gouvernement.

Toujours selon la note, la majorité des candidats ayant des démarches agréées (52 %) « ont moins de 34 ans » et, au total, 63 % des candidats ayant une démarche de mobilité vers l’intérieur ont une formation supérieure.

Concernant l’aide financière, le ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale souligne qu’au total, « l’aide peut atteindre 4 827 euros ».

« L’aide financière directe à accorder à ceux qui s’installent à l’intérieur est de 2 633 euros, plus une majoration de 20 % pour chaque membre du ménage (dans la limite de 1 316 euros). Les frais de transport des marchandises sont également pris en charge, dans la limite de 878 euros », soutient-il.

Selon le gouvernement, la mesure Emploi Intérieur MAIS – qui est financée par des fonds européens – fait partie du programme Travail à l’intérieur, « qui est promu par différentes collectivités et coordonné par la Cohésion territoriale ».

JLS // ACL

Le contenu Gouvernement étend aux résidents à l’étranger un programme de soutien à la mobilité vers l’intérieur apparaît d’abord à Visão.