Jusqu’à ce mercredi, le gouvernement a versé une dizaine de millions d’euros, sur 53 millions du budget total, du programme Garant Culture, a annoncé la ministre de la Culture, Graça Fonseca, au Parlement.

« Environ 10 millions d’euros ont été payés pour des projets déjà approuvés », a déclaré Graça Fonseca, expliquant qu’une partie de ce montant a été payée par l’Institut du tourisme du Portugal, qui gère le sous-programme pour le tissu d’entreprise, et une autre partie par le Bureau de la stratégie. , Planification et évaluation culturelle (GEPAC), responsable du sous-programme pour les entités artistiques non commerciales.

Selon le ministre, « cette semaine plus de projets seront payés ».

Le programme Garantir Cultura représente un investissement de 53 millions d’euros visant à soutenir la création et la programmation artistiques dans tout le pays, avec pour objectif de contribuer « à la relance du secteur », suite aux mesures restrictives d’activités, en réponse au covid-19 pandémie.

Ce programme a été annoncé par Graça Fonseca, en janvier, à la veille du début d’une nouvelle période de confinement, d’une valeur globale de 42 millions d’euros, pour l’octroi d’un soutien qui s’en rajoute, dans le secteur.

Le 12 mars, alors qu’un nouveau plan de déconfinement était en cours d’élaboration, le ministre de la Culture a précisé que le total de ce soutien serait réparti en 12 millions d’euros (qui en mai ont été renforcés de 11 millions d’euros) pour les entités artistiques non commerciales, avec un plafond de financement de 10 mille euros pour les particuliers, 20 mille euros pour les groupes informels et 40 mille euros pour les personnes morales.

Les 30 millions restants du programme, garantis par des fonds communautaires, visaient « uniquement et exclusivement » le secteur des entreprises, avec des plafonds de financement fixés à 50 mille euros pour les micro-entreprises, 75 mille euros pour les petites entreprises et 100 mille euros pour les entreprises de taille moyenne.

Selon le ministère de la Culture, l’augmentation de l’allocation du sous-programme aux entités artistiques non commerciales a permis de soutenir tous les projets répondant aux exigences, dans un nombre supérieur à 1 100.

Toujours selon la tutelle, le sous-programme destiné au secteur des entreprises a reçu 718 candidatures.

Les formulaires du programme Garantir pour les entités artistiques singulières et collectives, sans activité commerciale, sont devenus disponibles le 30 mars et ont été suspendus le 4 mai ; les formulaires d’entreprise, qui devaient être soumis sur le site Web de Compete 2020, sont devenus disponibles le 6 avril.

Selon les avis publiés à l’époque, l’aide dans le domaine non professionnel est « allouée dans l’ordre de dépôt des demandes, dans la limite de la dotation budgétaire du programme », avec « un délai maximum de 40 jours ouvrables », à compter de la date de dépôt de la demande, pour la signature du protocole.

Pour Garantir Cultura dans le domaine d’activité, l’incitation est calculée « sur la base du montant des dépenses considérées comme éligibles », et « la proposition de décision motivée sur le financement à attribuer est émise par l’organe de gestion [do Programa Operacional Temático Competitividade e Internacionalização], (…) dans un délai de 20 jours ouvrables à compter de la date de dépôt de la demande ».

L’acceptation de la décision d’octroi du soutien doit être confirmée par le bénéficiaire sur la plateforme d’accès simplifié.