Le FMI a «dupliqué» son estimation déjà négative sur la taille du déficit du Portugal cette année.

La dernière projection était de 2,7% (alors que le gouvernement portugais lui-même travaillait sur la base de 4,3%).

Mais maintenant, son Fiscal Monitor, qui doit être publié demain, évalue un déficit de 5%.

Expliquez les rapports, le gouvernement a déjà admis qu’il doit revoir «pour le pire» sa propre estimation – de sorte que les deux entités sont peut-être très sur la même longueur d’onde.

En effet, le gouvernement doit mettre de l’ordre dans ses projections financières car il livrera le «programme pour la stabilité» au parlement la semaine prochaine, dit la radio TSF.

Les projections du FMI se sont également tournées vers 2022 avec un déficit pour le Portugal de 1,9%, ce qui est «légèrement supérieur aux 1,6%» estimés en octobre dernier.

2023 ne sera pas beaucoup mieux. Le déficit sera «toujours négatif», estime TSF, aux alentours de 1,4% du PIB.

À partir de 2024, le FMI projette des excédents budgétaires: 0,5% cette année-là, puis 0,3% les deux années suivantes.

Ailleurs, les médias nationaux ont rapporté que le Portugal est arrivé troisième dans un groupe de 28 économies analysées pour la dette la plus élevée couverte par les moratoires bancaires.

Selon le FMI, la situation du Portugal est «critique», mais moins pire que celle de Chypre et de la Hongrie.

En matière de croissance, les prévisions de cette année sont passées de 6,5% à 3,9%.

[email protected]