« L’estimation est de 23 000 personnes par jour. Nous ne voulons pas vendre un seul billet de plus, car nous ne voulons pas que les gens perdent le confort et c’est à peu près garanti. Donc ça fait le calcul – 23 000 fois cinq jours – et ce sont les gens que nous allons avoir au festival », a déclaré aujourd’hui à Lusa le directeur de l’événement, João Carvalho, et l’un de ses fondateurs, lors d’un entretien téléphonique.

Après avoir été contraint de s’arrêter en raison de la pandémie, Paredes de Coura, dans sa 28e édition, ouvre le mardi 16 août prochain, avec la représentation des Lemon Lovers, à 14h00, qui ouvre la scène principale à côté de l’amphithéâtre naturel.

Le premier jour regorge de groupes nationaux, précisément parce qu’il est dédié à la musique portugaise et, à 14h30, suit Ocenpsiea, sur la scène Vodafone FM (scène secondaire), avant le Club Makumba (15h00), le plus projet récent de Tó Trips et João Doce.

Noiserv (15h30), Pluto (16h00), Paraguayi (16h30), Benjamin (17h00), Rapazego (17h30), The Twist Connection (18h00), You Can’t Win Charlie Brown (18h30), Samuel Uria (19h00), Linda Martini (20h30), 10 000 Russos (21h15), Mão Morta (22h00), Bruno Pernadas (22h45) et Sam The Kid with Orquestra et Orelha Negra (22h30) sont les autres groupes inclus dans la programmation du premier jour de ce qui est connu pour le « festival des câlins » et de la « tendresse », comme le décrit João Carvalho.

Après la représentation de Conjunto Corona (00h30), la musique du premier jour continue de jouer toute la nuit avec Moulinex (01h15) et Conjunto Cuca Monga (02h30).

Le deuxième jour de Paredes de Coura, le 17 août, le festival de musique déjà considéré comme l’un des cinq meilleurs d’Europe par le magazine Rolling Stone, se réchauffera l’après-midi avec Jazz on the Relva, à partir de 15h00 avec Caio et avec l’Homme en catharsis (16h00).

L’ouverture de la scène secondaire sera Gator, The Alligator (18h00) et, tout au long de la journée, Mema suivra. (18h30), Porridgeradio (19h15), Alex G (19h45), Indigo de Sousa (20h45), le groupe irlandais The Murder Capital (22h20) et le groupe britannique Idles (23h15 ).

Le duo américain Beach House, formé en 2004 à Baltimore, revient à Coura avec le nouvel album « Once Twice Melody », et monte sur scène à 01h00 en tête d’affiche. Le duo formé par la française Victoria Legrand et l’américain Alex Scally a produit ce nouvel album dans son intégralité, dans lequel certaines chansons sont accompagnées d’un jeu de cordes live, avec des arrangements de David Campbell.

La deuxième nuit se termine avec Viagra Boys (02h15) et Haai (03h30).

Le troisième jour du festival, le 18 août, après Jazz on the Grass tout au long de l’après-midi, le Surprise Chief (18h00), le trio The Comet is Coming (19h45), Parquet Courts (21h25), L ‘Éclair (22:10) et Turnstile (23:15).

Le groupe de danse alternative français L’Impératrice se produit à 00h45, mais la troisième nuit de Coura ne se termine sur la scène principale qu’avec la performance de Nu Genea Live Band (01h45) et John Talabot (03h15).

Lors de l’avant-dernière manche de Coura 2022, le 19, le duo américain de musique électronique Boy Harsher monte sur scène à 20h50. À 21h45, les Canadiens Bad Bad Not Good suivent, avec des thèmes qui errent entre « soul-jazz des années 1970, hip-hop alternatif et électronique expérimentale », comme on peut le lire sur la page officielle du festival.

A 22h30, c’est le groupe Arp Frique & Family qui promet de réchauffer la nuit avec l’exploration des sonorités « afro beat, funk et soul » et, tout au long de la nuit, le multi-instrumentiste, chanteur, auteur-compositeur et producteur Ty Segall se produit également. & Freedmom Band (23:15), et les têtes d’affiche The Blaze, (01:25). Pour les After Hours du 19 août, Ata Kak (02h25) et Mal Grab (03h30) sont invités.

Manel Cruz ouvre la scène secondaire à 18h00 le dernier jour du festival, le 20 août, et la programmation devrait comprendre Far Caspian (18h30), Xenia Rubinos (19h05), La Femme (19 :40 ), Perfume Genius (20h35), Princess Nokia (21h20), Yves Tumor & Its Band (22h00) et Slow Thai (22h50).

The Pixies, groupe de rock alternatif de Boston (USA), revient au festival Paredes de Coura et se produit à 00h20 pour présenter son dernier album « Beneath the Eyrie », sorti en septembre 2019.

La 28e édition de Paredes de Coura se termine avec Tommy Cash (02:05) et Nuno Lopes (03:05), à After Hours.

Le Festival Paredes de Coura, fort de 29 ans d’existence, a révélé, tout au long de son parcours, de nouvelles promesses musicales, mais a également présenté quelques noms renommés de la musique mondiale, tels que Arcade Fire, Pixies, PJ Harvey, Nick Cave, Coldplay et Morrissey. .

CCM // GAM