La 22e édition du FMM aurait dû avoir lieu en 2020, mais a fini par être reportée à cette année en raison de la pandémie de covid-19. Dès vendredi, le festival « revient dans la lignée des mêmes principes – représentation géographique, esthétique et culturelle – qui l’ont guidé depuis le début », selon le directeur artistique et de production, Carlos Seixas.

Comme lors des éditions précédentes, le programme est réparti entre le village de Porto Covo, entre le vendredi et le dimanche, et la ville de Sines, du 25 au 30 juillet.

Carlos Seixas préfère ne pas pointer du doigt les artistes, car pour l’organisation du festival « tous se valent ». « Il n’y a pas de gros titres, ils sont présentés par ordre alphabétique, ils ont tous le même traitement », a-t-il dit.

Cependant, cette édition est « renforcée et rendue visible aux artistes féminines, notamment en raison de leur réelle contribution à la musique à l’échelle planétaire ».

Ava Rocha, Bia Ferreira, Letrux, Marina Sena (Brésil), Ana Tijoux, Pascuala Ilabaca (Chili), Queen Ifrica (Jamaïque), Omara Portuondo, Daymé Arocena (Cuba), Dominique Fils-Aimé (Québec), Aline Frazão, Pongo (Angola), Dulce Pontes et Sara Correia (Portugal) sont quelques-unes des artistes présentées sur l’affiche.

Comme à son habitude, « les géographies de FMM se croisent dans des concerts intercontinentaux », comme les projets Batida B2B DJ Dolores (Portugal / Brésil), Guiss Guiss Bou Bess (Sénégal / France) et KUTU (Ethiopie / France).

Seun Kuti & Egypt 80, Etuk Ubong (Nigeria), James BKS (Cameroun), Acacia Maior, Re:Imaginar Monte Cara (Cap Vert), Club Makumba, Fado Bicha, Paulo Bragança, Pedro Mafama (Portugal), Albert Pla, Angélica Salvi et Baiuca (Espagne) font également partie des artistes confirmés cette année.

Dans sa 22e édition, le FMM maintient aussi « la même manière d’être qu’un festival de service public ».

« La plupart des concerts sont gratuits. À Porto Covo, ils sont tous et à Sines, c’est le premier de l’après-midi à Castelo, et ceux qui sont présentés sur l’Avenida da Praia », a déclaré Carlos Seixas.

Comme « beaucoup de visiteurs gardent leur achat pour la fin », il y a encore des billets en vente, pour les concerts du soir au Château de Sines et ceux de l’auditorium du Centre des Arts de Sines.

« Nous espérons que tout le monde viendra fêter le retour du festival », a déclaré Carlos Seixas.

Outre les concerts, le programme du festival comprend une série d’initiatives parallèles, telles que des expositions, des « ateliers », des visites guidées, des animations de rue, une foire du livre et du disque et des débats.

Le programme complet du 22e FMM peut être consulté sur le site officiel du festival, à l’adresse www.fmmsines.pt.

JRS // MAG