« Ma direction est de concentrer ou d’honorer les femmes dans le cinéma en général. Je pense que c’est important, nous sommes dans un mouvement autour du féminisme et des femmes et nous devons donner cet espace », a souligné la programmatrice, qui a récemment repris la production.

Parmi les femmes à l’honneur cette année, Mia Hansen-Love, qui sera au Portugal pour présenter son dernier film, « L’île de Bergman », et la cinéaste Jacqueline Audry (1908-1977), qui fera une rétrospective à la Cinemateca, toutes deux annoncées précédemment par l’organisation de cette 22e édition du Festival du Film Français.

Après une année marquée par la pandémie de covid-19, ce festival dédié aux films francophones se déroulera en octobre avec un public en salle et en ligne, avec une sélection d’œuvres sur la plateforme Filmin.

Dans cette édition, la fête s’étend à neuf villes. En plus de Lisbonne, Porto, Almada, Coimbra et Oeiras, le festival aura lieu à Braga, Évora, Viseu et Faro.

« C’est un cinéma qui marche beaucoup, il a un bon public, il y a de la curiosité, une fraternité entre la France et le Portugal. Je pense qu’il est important pour nous d’être presque partout », a expliqué Katia Adler.

En 2022, le Festival du Film Français devrait s’agrandir à nouveau, compte tenu du fait qu’il fera partie de la Saison des Croisades Portugal-France.

Selon le calendrier dévoilé aujourd’hui, le Festival du film français présentera près de 60 films, dont 21 seront présentés en avant-première nationale.

Parmi eux, « Eiffel », de Martin Bourboulon, sur l’ingénieur français Gustav Eiffel, qui sera le film d’ouverture, et « La voix de l’amour », de Valérie Lemercier, inspiré de la vie de la chanteuse Céline Dion, qui clôturera le soirée en présence du réalisateur.

La comédie « Au revoir les idiots », d’Albert Dupontel, qui a remporté cette année sept Césars, « Arthur Rambo », de Laurent Cantet, ou « Illusions perdues », de Xavier Giannoli, sont d’autres films en avant-première.

Point culminant pour la section « Segunda Chance », qui récupère les films récemment produits dont les premières au Portugal ont été affectées par la pandémie. Parmi eux, « Annette », de Leos Carax, « Miss », de Ruben Alves, « O adeus à a noite », d’André Téchiné, et « Os Miseráveis ​​», de Ladj Dy.

Dans la section « Visions du fantastique », cinq films seront projetés : « A hora de exit », de Sébastien Marnier, « Clímax », de Gaspar Noé, « Elle », de Paul Verhoeven, « Evolução », de Lucile Hadzihalilovic , et « Mandíbulas », de Quentin Dupieux.

Le Festival du Film Français se déroulera du 7 au 31 octobre.

SS // MAG

Le contenu Festa do Cinema Francês veut aller dans plus de villes et se concentrer sur le féminin apparaît en premier dans Visão.