« C’est avec la plus grande tristesse que nous devons annoncer que nous avons pris la décision dévastatrice d’annuler le Festival de musique LGBT+. Nous sommes vraiment désolés d’annoncer si près du festival, mais nous avons vraiment fait tout ce que nous pouvions pour organiser l’événement à plus petite échelle », lit-on dans un communiqué publié aujourd’hui sur le site officiel et sur les comptes de médias sociaux du festival.

Le festival de musique LGBT +, prévu les 1er, 2 et 3 juillet, a été annoncé comme une «célébration de l’amour et de la musique», à Alfândega do Porto, mais avec «des spectacles et des expériences [que] au-delà de l’enceinte du festival ».

« Les festivals pourront participer à des fêtes qui se déroulent dans des piscines, des terrasses et des bateaux sur le fleuve Douro, en plus de lieux emblématiques, parmi lesquels se distinguent Casa da Música et Hard Club », lit-on dans un communiqué publié en février. .

Parmi les différents noms d’artistes et de groupes annoncés figuraient Iggy Azalea, Melanie C, Peaches, Ludmilla, Little Boots, Blaya, Favela Lacroix, Tiga, Snap! et Todrick Hall.

Le 1er juin, également par le biais d’un communiqué publié en ligne, l’organisation a garanti que l’événement aurait lieu, bien que « dans un format différent ».

« Nous avons été confrontés à plusieurs problèmes internes qui ont rendu les choses plus difficiles pour notre équipe. Nous avons travaillé 24 heures sur 24 pour que le festival ait lieu, mais en raison des circonstances actuelles, nous avons décidé qu’il se déroulerait dans un format différent », lit-on dans le texte partagé à l’époque.

Dans le communiqué d’aujourd’hui, l’organisation du festival garantit avoir contacté tous ceux qui ont acheté un billet, « au sujet du processus de remboursement », leur demandant de « vérifier leurs comptes de messagerie ». De plus, un ’email’ (hello@lgbtmusicfestival.com) est disponible pour toute personne ayant des questions.

Le festival, dont l’organisation était confiée à la société Apollon, a comme investisseurs la société étrangère Galaxium Delirium.

Le 3 juin, dans des déclarations à Lusa, l’avocate Joana Cadete Pires, du cabinet d’avocats qui représente Galaxium Delirium au Portugal, a expliqué que « les fonctions d’organisation du festival ont été déléguées au Portugal ».

Selon l’avocate, « il y avait plusieurs facteurs » qui ont amené l’entreprise à devoir repenser l’initiative, à savoir des « problèmes internes », dont elle a refusé de parler, et des « problèmes externes », comme le nombre de billets vendus,  » inférieure à l’attente initiale.

Toujours selon l’avocat, les enjeux internes avaient « un grand poids », les investisseurs « arrivant à la conclusion que les conditions n’étaient pas remplies – de logistique, de confirmation des artistes ». « Des problèmes clairs de mauvaise organisation », a-t-il déclaré.

Jusqu’au 13 mai de cette année, Apollon avait Marco Azevedo comme manager, qui a dit à Lusa, également le 3 juin, qu’il avait quitté le poste parce qu’il estimait qu’il « ne pouvait pas faire » son travail.

Une personne qui collaborait avec le festival, d’octobre de l’année dernière jusqu’à début mai de cette année, et qui a préféré ne pas être identifiée, a déclaré à Lusa que le Portugais qui l’avait embauché « avait apparemment sauté du bateau à la mi-mai ».

Apollon est également le promoteur de Trace Made in Africa, un festival « Afro-urbain, musique, mode, danse et art », qui se déroulera du vendredi au dimanche à Alfândega do Porto.

La programmation du festival comprend, entre autres, C4 Pedro, SAuti Sol, Stonebwoy, Admiral T, Naza, NSG, Fally Ipupa, Kriol Kings et Fireboy DML.

JRS // MAG