Raquel Castro a passé près de deux décennies à étudier les paysages sonores et leur rôle dans le développement de la conscience auditive.

Fondatrice et directrice artistique du festival d'art sonore Lisboa Soa et du symposium Invisible Places, elle a réalisé les documentaires «Soundwalkers» et «Leve Leve non Caba Ue», distingués dans les festivals internationaux, et est chercheuse intégrée au Centre de recherche en communication appliquée, Culture et nouvelles technologies, de l'Universidade Lusófona, dans le cadre du projet «Expérience auditive, territoire et communauté.

Selon la présentation du nouveau documentaire, «Soa» aborde le silence et le bruit, tous les spectres sonores, de l'infra à l'échographie, les fréquences et le rythme, mais aussi l'écologie, la citoyenneté, l'égalité et les politiques urbaines.

Il traite de l'écoute comme catalyseur de transformation, et des sons qui s'inscrivent dans la vie quotidienne, «comment le paysage sonore nous affecte et comment nous sommes responsables du son que nous générons», comme nous le lisons dans le dossier de présentation, publié par le producteur Crim.

Le début de «Soa» est prévu à 18h45, à Culturgest, à Lisbonne, et est accompagné de l'exposition du court-métrage «Fazer Uma Diagonal com Música», du compositeur Beatriz Ferreyra.

Le documentaire sort sur les écrans environ trois semaines avant l'ouverture de la 5e édition du festival Lisboa Soa, dirigé par Raquel Castro, alliant art sonore, urbanisme et culture auditive.

Le festival se déroule du 24 au 27 septembre, sous le thème «A viagem», intégré au programme Lisboa na Rua et à l'initiative Lisbon Capital Verde European 2020.

Selon le programme annoncé le mois dernier, le festival aura des installations sonores dans toute la ville, avec des projets «qui mettent l'accent sur l'importance de l'environnement dans la façon dont vous écoutez».

«Echoplastos», de Henrique Fernandes et Tiago Ângelo, «Woodpeckers», de l'artiste berlinois Marco Barotti, «Environmental Bikes», du britannique Kaffe Mathews, font partie des 12 installations qui seront présentées à Lisboa Soa.

Le programme de cette année comprend également des performances de musiciens tels que Nuno Veiga, Yola Pinto, Nuno Rebelo, Constança Brncic, Luis Antero, João Lourenço, Adriana Sá, John Klima, Vitor Joaquim, João Silva, le duo Francisca Marques et Inês Pereira, Vitor Rua , Angélica Salvi, João Pais, Gabriel Ferrandini, Margarida Magalhães et Joana Sá, avec Luis J. Martins, qui se produiront pendant les quatre jours de Lisboa Soa, dans différents espaces de la ville.

Le programme complet de Lisboa Soa est disponible sur le site officiel du festival, http://www.lisboasoa.com/.

MAG (AL) // PA