Les plus de 100 conseillers réunis au parc des expositions d'Ourém, dans le quartier de Santarém, ont décidé à l'unanimité de reporter l'analyse de la situation politique au prochain Conseil national, ce qui a rendu cette réunion «tiède» et «calme» , selon les sources actuelles.

Le point à l'ordre du jour qui a été le plus discuté était l'analyse et le vote des comptes de l'année dernière, sous la responsabilité du précédent conseil dirigé par Assunção Cristas, qui avait été critiqué lors de la réunion.

"Les comptes ont été présentés avec des chiffres très inquiétants", a déclaré un conseiller de l'agence de Lusa, un autre corroborant que "le parti ne va pas bien financièrement" et un autre que les comptes sont "très mauvais".

Les conseillers nationaux du CDS-PP ont reçu des informations sur la situation financière du parti «à l'avance, avec 48 heures», et les comptes ont été présentés aujourd'hui par l'actuel secrétaire général, Francisco Tavares, qui méritait des éloges pour la transparence et les explications fournies.

Selon les dirigeants centristes, le passif du parti s'élève à «près de 1,3 million d'euros», c'est pourquoi il a été annoncé qu '«une équipe sera formée pour auditer les décisions politiques (du passé)».

Bien que le président précédent n'était pas présent à la réunion, João Almeida (qui a concouru pour la direction avec le président actuel, Francisco Rodrigues dos Santos), Adolfo Mesquita Nunes et Cecília Meireles (anciens vice-présidents) étaient présents, mais aucun a pris la parole.

Seul l'actuel député João Gonçalves Pereira est monté en chaire pour défendre l'équipe précédente qui dirigeait le parti.

Selon des conseillers, le président du CDS-PP, Francisco Rodrigues dos Santos, s'est rendu dans la salle pour demander l'union au sein du parti.

Le Conseil national a également élu certains membres des organes nationaux et approuvé la possibilité pour le parti de se présenter aux élections à l'Assemblée législative de la région autonome des Açores associées au PPM dans des cercles équivalents aux îles de Flores et de Corvo.

Des modifications au Règlement électoral et au Règlement des collectivités locales ont également été approuvées à l'unanimité, notamment la réduction des délais minimaux pour les appels et leur envoi par e-mail ou SMS, lorsqu'ils étaient jusqu'à présent effectués par courrier.

Toujours en raison de la pandémie de Covid-19, et dans le but de réduire l'exposition des membres, le parti avait déjà décidé de reporter la discussion et le vote sur les motions sectorielles présentées au 28e Congrès national du CDS-PP, qui a eu lieu à Aveiro à la fin de janvier.

Le Conseil national d'aujourd'hui, qui a duré environ quatre heures et a inclus plusieurs mesures préventives contre le Covid-19, était le premier depuis cette grande réunion, où la nouvelle direction du parti a été élue.

FM // TDI

Le contenu du Conseil national du CDS-PP approuve les comptes «inquiétants» de 2019 apparaît en premier dans Visão.