1-1-e1669908198824-png
39890154_visao-verde-7284106-9035392-jpg

Le conseil municipal de Figueira da Foz érige une barrière de sable pour protéger la plage de Cabedelo

En raison de fortes prévisions de houle, les services municipaux construisent depuis mercredi soir une barrière de sable sur la plage de Cabedelo, à l’aide d’une machine à chenilles, pour empêcher l’invasion de la mer, qui a tendance à être fréquente dans cette zone.

« Nous avons décidé de fermer [com areia] et c’était bien, parce qu’en fait les vagues ont tapé fort [na barreira] et s’il n’y avait pas eu cela, l’eau serait sortie par là. Cela a été fait en temps utile. N’étant pas la solution idéale, c’est possible pour le moment », a déclaré Pedro Santana Lopes lors d’une visite à Praia do Cabedelo.

Le maire, qui a appelé à des interventions urgentes pour atténuer les effets de l’érosion, a souligné que la Chambre travaillait en étroite collaboration avec l’Agence portugaise de l’environnement (APA), qui est en train de finaliser un « plan B » d’intervention.

« Ils viendront dans quelques jours, je l’espère, renforcer ce qui existe », a déclaré le maire, ajoutant qu’on lui avait dit qu’il s’agissait d’une intervention directe d’ajustement, compte tenu des circonstances exceptionnelles.

Santana Lopes a estimé que la situation sur la côte sud de la commune tendait à s’aggraver, notamment ce soir en raison de la prévision de vagues « avec une énergie trois, quatre fois supérieure à la normale, même lorsque la mer est agitée ».

Le maire a déclaré qu’il était possible d’intervenir pour empêcher que les logements ne soient touchés et a annoncé que la municipalité, dans certaines rues de la paroisse de São Pedro, placera des clôtures temporaires afin que l’eau ne pénètre pas dans les bâtiments, alors que la question du nettoyage est non résolu et dimensionnement des conduites d’eaux pluviales.

La forte agitation marine enregistrée à l’aube aujourd’hui sur les plages de la côte sud de Figueira da Foz n’a pas causé de problèmes graves, a déclaré une source de la Capitainerie de Porto.

« Il y avait de l’eau de mer qui atteignait des zones plus à l’intérieur des terres, au niveau des routes et du littoral, mais dans les maisons, nous n’avons aucun rapport indiquant qu’il y avait des problèmes majeurs », a déclaré le capitaine Cervaens Costa aux journalistes, à Cabedelo, l’un des zones. .

Les premières prévisions de l’état de la mer pour l’aube d’aujourd’hui indiquaient une situation d’agitation maritime préoccupante, combinée à la marée haute, qui affecterait les plages de Cabedelo, Cova-Gala, Leirosa et Costa de Lavos, vulnérables et fragilisées. par l’érosion côtière.

Selon Miguel Figueira, du mouvement SOS Cabedelo, le pic d’agitation maritime ne s’est pas combiné avec la marée haute, comme prévu, et la situation s’est avérée moins grave que prévu.

La marée haute est à nouveau attendue pour l’après-midi, mais le capitaine du port de Figueira da Foz ne prévoit pas de problèmes majeurs.

« Le pic était à l’aube, entre 02h30 et 03h00, quand la hauteur de la mer était plus élevée, mais désormais on assiste à une diminution de la hauteur de la houle et de la période aussi, donc la probabilité de avoir des incidents est moins important », a-t-il souligné.

AMV // SSS

Articles récents