1-1-e1669908198824-png
le-chomage-inscrit-baisse-de-142-et-atteint-le-meilleur

Le chômage inscrit baisse de 14,2% et atteint le meilleur mois de novembre depuis l’inscription

Selon les données publiées par l’Institut de l’emploi et de la formation professionnelle (IEFP), en novembre, il y avait 7 598 chômeurs de plus inscrits que le mois précédent et 49 161 de moins qu’en novembre 2021.

Sur l’ensemble du mois de novembre, 54.348 chômeurs se sont inscrits auprès des services de l’emploi à travers le pays, soit 7.206 (+15,3%) de plus qu’au même mois de 2021, et 3.768 (+7,4%) qu’en octobre.

Selon l’institut, « pour la baisse du chômage inscrit, par rapport au même mois de 2021, en variation absolue, les groupes d’individus âgés de 25 ans ou plus (-44 018), ceux qui recherchent un nouvel emploi ( -45 681) et ceux postulant depuis 12 mois ou plus (-50 516) ».

Quant au chômage des jeunes (moins de 25 ans), il a enregistré une hausse en chaîne de 1,2% en novembre (+380 jeunes) et une baisse de 13,5% (-5.143 jeunes) par rapport à la même période l’an dernier.

Au niveau régional, en novembre, le chômage enregistré dans le pays, en glissement annuel, a diminué dans toutes les régions, en mettant l’accent sur la région autonome de Madère (-33,3 %) et la région de l’Algarve (-18,0 %).

Par rapport au mois précédent, les régions se répartissent entre des baisses (trois) et des hausses (quatre) du chômage, avec la plus forte variation en Algarve (+62,7%).

Au niveau sectoriel, des baisses d’une année sur l’autre ont été enregistrées dans toutes les activités économiques, les variations les plus importantes étant enregistrées, par ordre décroissant, dans l »industrie du cuir et des articles en cuir’ (-27,9%), la ‘fabrication de véhicules automobiles, composants et autre matériel de transport » (-24,4 %) et « industries du papier, de l’imprimerie et de la reproduction » (-21,6 %).

En novembre, 121 402 étaient au chômage depuis plus d’un an, soit 29,4 % de moins qu’au même mois de 2019 (-50 516 personnes), et -1,3 % qu’en octobre (-1 598).

Les inscrits depuis moins d’un an totalisaient 175 321, avec des augmentations séquentielles de 5,5 % (+9 196) et des augmentations homologues de 0,8 % (+1 355).

Les catégories professionnelles les plus représentatives des chômeurs enregistrés en métropole en novembre étaient les « travailleurs non qualifiés » (26,6 %), les « travailleurs des services à la personne, de la sécurité et des vendeurs » (20,5 %), les « personnels administratifs » (11,5 %) et les « spécialistes des activités intellectuelles et scientifiques » (11,0 %).

Quant aux offres d’emploi non satisfaites, elles s’élevaient fin novembre à 15 934, dans les services de l’emploi de tout le pays, un nombre qui correspond à une baisse annuelle (-5 892 ; -27,0 %) et par rapport au mois précédent (-1 606 ; -9,2 %) des offres au dossier.

Les offres d’emploi reçues en novembre ont totalisé 8 761 à l’échelle du pays, soit 2 810 de moins que celles reçues le même mois (-24,3 %) et 768 de moins que celles du mois précédent (-8,1 %).

Les activités économiques qui s’expriment le plus dans les offres d’emploi reçues tout au long de ce mois (l’IEFP ne considère ici que les données métropolitaines) sont les « activités immobilières, administratives et de services de soutien » (17,8 %), le « commerce de gros et de détail » ( 14,2 %) et « administration publique, éducation, santé et accompagnement social » (10,4 %).

Les placements effectués au cours du mois de novembre ont totalisé 6 392 à travers le pays, un nombre inférieur à celui observé à la même période de 2021 (-1 224 ; -16,1 %) et du mois précédent (-364 ; -5,4 %).

L’analyse des placements effectués, par groupes de professions (données de la Métropole), montre une plus forte concentration en « travailleurs des services à la personne, protection et sécurité et vendeurs » (20,6 %), en « travailleurs non qualifiés » (20,4 % ) et les «travailleurs qualifiés de l’industrie, de la construction et de l’artisanat» (12,0%).

JO // JNM

Articles récents