L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont convenu d'un cessez-le-feu humanitaire vendredi soir, qui a pris effet à 8 heures aujourd'hui, mettant fin à deux semaines de combats sanglants dans l'enclave séparatiste du Haut-Karabakh, rapporte l'agence EFE.

Le cessez-le-feu entre les Arméniens et les Azerbaïdjanais a été convenu à Moscou, où un échange de prisonniers de guerre et de corps de soldats tués au combat a été défini, s'engageant également à engager des «négociations substantielles» pour parvenir à un «rapide» et pacifique pour les conflits, dit EFE.

Selon France Presse (AFP), l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont convenu d'un cessez-le-feu après un marathon de négociations qui s'est poursuivi jusqu'à tôt ce matin à Moscou, avec la médiation russe.

Le ministère arménien de la Défense a également déclaré qu'il avait ordonné aux unités militaires du Karabakh de cesser le feu.

Si les sirènes n'ont cessé de retentir dans la capitale du Karabakh, Stepanakert, la situation est bien plus calme que ces derniers jours, lorsque la ville a été bombardée par l'armée azerbaïdjanaise, ajoute l'EFE.

Selon EFE, les quelques habitants qui n'ont pas été évacués sont anxieux, mais sceptiques, car il n'y a pas de pleine certitude que le cessez-le-feu durera.

Dans le reste de l'enclave, les combats se sont poursuivis hier soir et ces dernières heures pour tenter de gagner des positions avant la fin des hostilités.

L’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés de continuer à bombarder des zones civiles plus tôt dans la journée, avant l’entrée en vigueur du cessez-le-feu pour mettre fin à près de deux semaines de combats au sujet de l’enclave séparatiste du Haut-Karabakh.

"Il y a quelques minutes, l'Azerbaïdjan a de nouveau frappé des zones civiles de Stepanakert avec des missiles", a déclaré sur Twitter Artak Belgarian, le médiateur de cette république autoproclamée, cité par l'AFP.

Un journaliste de l'AFP a entendu deux explosions dans la matinée, après que l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont convenu d'un cessez-le-feu à partir de 8 heures du matin.

«Les forces armées arméniennes bombardent massivement les zones peuplées de Geranboy, Terter, Agdam, Agjaberdi et Fizuli. L'Azerbaïdjan prend des mesures réciproques », a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué, cité par l'AFP.

La lutte acharnée dans cette région du Caucase a fait des centaines de morts, des milliers de sans-abri et a ravivé les craintes d'une guerre qui impliquerait les puissances régionales, la Russie et la Turquie.

Le Haut-Karabakh, une enclave azerbaïdjanaise soutenue par l'Arménie, a éclaté dans une guerre qui a tué plus de 30 000 personnes au début des années 90.

EYC // JMR

Le contenu du cessez-le-feu humanitaire dans le Haut-Karabakh est entré en vigueur apparaît en premier dans Vision.