EDP ​​​​Renováveis ​​​​a réalisé un bénéfice net de 142 millions d’euros au premier semestre de cette année, 44% de moins qu’au cours de la même période de 2020, en raison de la réduction des ventes et de l’effet défavorable de la conversion des devises, a-t-on annoncé aujourd’hui.

Selon le bilan financier d’EDP Renováveis ​​(EDPR) pour le premier semestre de l’année, transmis aujourd’hui à la Commission portugaise des marchés financiers (CMVM), le résultat brut d’exploitation (EBITDA) a diminué de 13% à 654 millions d’euros au premier semestre de le résultat opérationnel net (EBIT) de l’exercice s’est élevé à 364 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est élevé à 856 millions d’euros au premier semestre de cette année, soit 6 % de moins qu’à la même période de 2020.

Cette baisse s’explique par l’impact des ventes, inférieures de 69 millions d’euros par rapport au premier semestre 2020, à des prix de vente inférieurs de 22 millions d’euros par rapport à l’année précédente, principalement en Espagne et aux États-Unis, et à la impact défavorable de la conversion des devises, qui a réduit le chiffre d’affaires de 38 millions d’euros.

Ces baisses n’ont pas été compensées par les mégawatts de capacité supplémentaires apportés, qui ont contribué 61 millions d’euros de plus qu’au même semestre de l’année dernière, et par l’augmentation de la ressource éolienne, qui a ajouté 11 millions d’euros.

Le phénomène météorologique survenu au premier trimestre de l’année aux États-Unis a également eu un impact sur l’évolution du chiffre d’affaires.

Par zone géographique, les activités en Europe et au Brésil ont bien performé, avec une augmentation de l’EBITDA de 40 millions d’euros par rapport à l’année précédente.

EDPR indique également qu’à fin juin dernier « l’endettement net s’élevait à 3 563 millions d’euros, soit 120 millions d’euros de plus qu’en décembre 2020, reflétant la stratégie d’investissement partiellement compensée par l’augmentation de capital reçue en avril ».

Concernant les résultats d’exploitation, le rapport précise qu’à fin juin « EDPR disposait d’un portefeuille d’actifs d’exploitation de 12,6 gigawatts (GW), avec une durée de vie moyenne de neuf ans, dont 11,7 GW en intégration globale et 841 mégawatts (MW) sont mise en équivalence (parts des projets en Espagne, Portugal, États-Unis et éolien offshore).

Au total, la variation nette annuelle consolidée du portefeuille d’EDPR est de +415 MW, malgré la cession d’une participation de 68 % dans un portefeuille éolien en exploitation de 405 MW aux États-Unis (275 MW net).

EDPR a ajouté 691 MW de capacité éolienne et solaire depuis décembre 2020, dont 648 MW ont été consolidés par intégration globale – 83 MW en Europe, 537 MW en Amérique du Nord et 28 MW en Asie-Pacifique en raison de son entrée au Vietnam.

En outre, le projet éolien offshore Seamade en Belgique a également été mis en service au cours du premier trimestre de l’année.

Au 30 juin, EDPR disposait de 2,9 GW de nouvelles capacités en construction (2 195 MW d’éolien onshore, 421 MW de solaire et 269 MW de projets éoliens offshore).

Au premier semestre de cette année, EDPR a produit 15,3 térawattheures (TWh) d’électricité, soit 5 % de plus qu’à la même période en 2020.

EDPR dispose de 3,7 GW de contrats d’achat d’électricité en cours de négociation et de présélection, et a conclu un accord avec Amazonia pour la fourniture d’énergie solaire et éolienne dans le cadre des accords d’achat et de vente d’énergie entre 2023 et 2025 aux États-Unis, en Europe et en Amérique latine.

MC // EA

Le contenu Profit d’EDP Renováveis ​​​​chute de 44% au 1er semestre apparaît en premier dans Visão.