«Le gouvernement ne peut pas restreindre l’accès à la culture et aux divertissements des habitants, des habitants, puis, pour le plaisir d’une négociation, ce qui n’est rien de plus que cela, d’avoir la Ligue des champions dans notre pays, de permettre au forrobodó que nous avons vu en nous ces derniers jours », a déclaré le porte-parole de People-Animals-Nature.

Dans un entretien avec Lusa, qui sera rendu public dans son intégralité jeudi, concernant le départ de la direction du parti et de la vie politique, officialisé au congrès du PAN samedi et dimanche prochains, André Silva a estimé qu ‘«il y a une incohérence totale, car d’ailleurs sanitaires »était« une erreur ».

«Le gouvernement a échoué, bien sûr, mais il a échoué pour des raisons économiques et financières, car la finale de la Ligue des champions est une entreprise et le risque pour la santé et toutes les infections et épidémies qui pourraient survenir, à mon avis, étaient au courant d’une partie de la Gouvernement », a-t-il critiqué, justifiant qu ‘« ils sont tellement conscients que le gouvernement n’autorise pas les supporters portugais à assister, en bien plus petit nombre, à une échelle beaucoup plus grande, à des spectacles sportifs dans leur propre pays ».

Mais le porte-parole du PAN a également souligné que cette question «n’est pas seulement la responsabilité du gouvernement, c’est aussi la responsabilité de Rui Moreira. [presidente da Câmara Municipal do Porto], qui en deux jours a changé sa position ».

«Parce que j’ai dit que ce qui s’est passé à Lisbonne, comprenons que les célébrations du Sporting, qui était évidemment une autre erreur, ne se produiraient jamais dans la ville qu’il dirige, et bien sûr, c’était la même chose», a-t-il critiqué.

Soulignant qu ‘ »il y a ici deux poids et deux mesures », André Silva a défendu qu’ « on ne comprend pas, on ne comprend pas » que les supporters portugais ne peuvent pas assister à des événements sportifs, notamment parce qu’à leur avis ils ont déjà fait preuve de responsabilité et qu’ils sachez «Respectez les règles de santé qui empêchent l’accès au sport et à la culture», mais que le comportement des supporters anglais est autorisé le week-end ou «le week-end dernier une course de taureaux à Azambuja».

Et il a estimé que « cela n’a absolument aucun sens » que « les aficionados de la corrida comme les fans de football, dans une Ligue des champions », qui « ont des comportements plus chaleureux, peut-être plus divergents avec les normes sanitaires » soient « discriminés » positivement, alors que les gens, la société en général, est privé d’accès aux spectacles sportifs et culturels ».

André Silva a également déclaré que «plus que de demander le chef d’un ministre, et aujourd’hui il est facile de demander le chef d’Eduardo Cabrita», le «gouvernement paie actuellement en termes d’impopularité et de censure sociale pour cette incohérence absolue».

Des milliers de supporters anglais ont afflué entre jeudi et samedi à Porto pour assister à la finale de la plus importante compétition de clubs de football, à l’Estádio do Dragão, dans une affluence qui a provoqué une forte présence dans des endroits comme Ribeira, où il y avait du mépris, car en plus de le fait que les règles résultant de la pandémie, telles que l’utilisation d’un masque ou la distance sociale, n’ont pas été respectées.

Samedi, après la fin du match que Chelsea a remporté 1-0 contre Manchester City, deux supporters anglais ont été arrêtés par la PSP après avoir attaqué des policiers.

FM (JGS / RZVC / NS) // SF