L’Assemblée municipale a approuvé les comptes 2021 de la municipalité de Porto, avec les votes favorables du banc qui soutient Rui Moreira, les votes contre le BE et l’abstention des autres groupes, au milieu des critiques sur l’exécution.

Les comptes 2021 de la commune, qui font état d’un investissement de 81 millions d’euros, correspondant à 30% des dépenses totales, et d’un solde de gestion à reporter à 2022 de 94,3 millions d’euros, ont été approuvés en Assemblée communale dans la nuit de jeudi à vendredi. seulement avec les votes favorables du groupe indépendant « Aqui há Porto ».

Le Bloc de gauche a voté contre, et les bancs restants — PSD, PS, CDU et PAN — se sont abstenus, lors d’une réunion à laquelle le député unique de Chega n’était à nouveau pas présent.

« L’année 2021, d’un point de vue budgétaire, s’est bien déroulée », a déclaré le député du groupe indépendant « Aqui Há Porto » Mário Amorim Lopes, pointant une « exécution des dépenses aux maximums historiques », de 80%, et une « des revenus supérieurs au budget.

Dans une analyse détaillée du document dans laquelle il y avait peu de critiques, Nuno Borges, du PSD, a estimé que « la politique de réduction de la charge fiscale, avec un accent particulier sur la réduction de la contribution de la municipalité à l’IRS, aurait été possible de contempler les années précédentes, et pas seulement en 2022, qui résulte de l’accord PSD avec Rui Moreira ».

La députée Odete Patrício, du PS, a rappelé d’anciennes déclarations dans lesquelles le maire avait annoncé une « politique budgétaire contracyclique » dans laquelle on « abdiquerait ses propres recettes, sans négliger la nécessité d’exécuter le budget prévu », et « augmenterait les dépenses sociales ». , des mesures de soutien économique et culturel ».

Le socialiste a déclaré que la Chambre ne renonçait pas à des revenus lorsqu’ils augmentaient et que « toutes les dépenses stratégiques étaient inférieures au budget respectif ».

En réponse, Rui Moreira a déclaré que le « taux d’exécution supérieur à ce qui était budgété » démontre de la « prudence » dans le « budget des recettes prévisionnelles », mais aussi que « les choses ne se sont pas aussi mal passées » que prévu, au niveau national, et dans le Port en particulier.

Quant à la non-exécution de tous les investissements prévus, il l’a justifiée par des entraves à la passation des marchés publics ou à l’exécution des travaux.

Pour Joana Rodrigues, de la CDU, ces témoignages sont le « reflet de ce que Rui Moreira fait depuis huit ans ».

« Il est incapable de profiter des conditions financières uniques dont dispose la municipalité, il maintient des soldes budgétaires extrêmement élevés et incompréhensibles, en même temps qu’il permet des investissements fondamentaux pour résoudre les problèmes chroniques de la ville », a-t-il poursuivi. .

Susana Constante Pereira, de BE, a révélé que le parti « est extrêmement préoccupé par la faible exécution et l’investissement qui semble résiduel dans la gestion de la crise sanitaire ».

Du côté du PAN, Paulo Vieira de Castro a maintenu l’abstention disant que « l’argent existait, la capacité d’endettement existait aussi, ça ne se faisait pas parce qu’on ne voulait pas ».

ILYD // VQ

L’Assemblée municipale de Porto approuve les projets de loi municipaux de 2021 malgré les critiques qui apparaissent d’abord à Visão.