L’artiste Sebastião Peixoto a remporté le Grand Prix de la Biennale d’illustration de Guimarães (BIG), dont la troisième édition commence aujourd’hui, s’étendant jusqu’au 31 décembre, a informé l’organisation.

Diplômé en peinture de la Faculté des beaux-arts de Porto, l’illustrateur, né en 1972, a publié des œuvres dans plusieurs magazines et journaux, a collaboré avec des éditeurs tels que Planeta, Leya et Porto Editora, et a été l’un des 65 artistes sélectionné pour l’exposition du BIG National Award, ouvert depuis aujourd’hui au Palácio Vila Flor, à Guimarães.

Successeur de João Fazenda, lauréat du GRAND Grand Prix en 2017, et d’André Letria, distingué en 2019, l’auteur de Braga a reçu un prix de cinq mille euros et un diplôme, de la Coopérative culturelle automobile et de la Mairie de Guimarães, organisant entités.

Parmi les 182 œuvres sélectionnées pour l’exposition, l’organisation a également décerné le BIG Révélation Award, d’une valeur de mille euros, à Eva Evita, architecte et illustratrice qui avait déjà remporté un prix d’illustration en porcelaine par la société Vista Alegre, en 2019, et les 500 euros BIG Acquisition awards à Ana Biscaia, António Jorge Gonçalves, Eduarda Lima, Mariana Rio et Marta Madureira.

Conformément à ce qui est lu dans le règlement biennal, l’illustrateur Rui Ramos, président de la Coopérative automobile, a déclaré à Lusa que les distinctions ont pour « objectif de rendre digne le rôle des illustrateurs dans le développement culturel », livres, magazines et journaux, affiches ou nouvelles médias technologiques.

Les autres expositions de BIG se déroulent du 23 octobre au 31 décembre, le Centre international des arts José de Guimarães (CIAJG) recevant le travail de Cristina Reis, qui a reçu le Prix de la carrière pour cette édition de BIG, d’une valeur de 10 000 euros.

Sur le site officiel de la biennale, l’organisation justifie la distinction par « un travail unique dans les domaines de la scénographie et de la communication graphique » pour Teatro da Cornucopia, une compagnie dirigée par Luís Miguel Cintra et Jorge Silva Melo entre 1973 et 2016.

« Le succès de l’entreprise était son succès. L’intelligence et la cohérence du répertoire ont été multipliées par ses scénarios et ses costumes », lit-on.

Rui Ramos a souligné que l’auteur, diplômée en peinture de l’École supérieure des beaux-arts de Lisbonne, a présenté tout au long de sa carrière «un processus de travail acharné et de qualité» et qu’il était également temps de décerner le prix à une femme, après Luís Filipe de Abreu, en 2017, lors de l’édition inaugurale, et Jorge Silva, en 2019, ont été mis à l’honneur.

Considérant qu’il est « opportun d’affirmer » le rôle des femmes, la présidente de la Coopérative automobile a également souligné le lancement d’une édition de « Os Lusíadas » dans laquelle les 10 chansons écrites par Luís Vaz de Camões sont illustrées par 10 auteurs le texte est adapté en « Portugais contemporain » par Rita Marnoto, professeur de littérature à la Faculté des lettres de l’Université de Coimbra.

Le siège de la Sociedade Martins Sarmento exposera ces œuvres d’illustration, tandis que le Centre d’art et d’architecture présentera l’exposition « Condições Adversas », d’André Letria, également lauréat du Prix national d’illustration en 1999 et auteur du design pour l’affiche de la troisième édition de BIG.

Le programme de la biennale comprend également un cycle de conférences, intitulé « La toile de l’illustration », avec trois invités d’autres domaines professionnels qui entretiennent un contact régulier avec l’illustration et la bande dessinée, dans la « boîte noire » du CIAJG.

La journaliste Sara Figueiredo Costa réfléchit au dialogue entre texte et image, à partir des travaux des auteurs Maria João Worm et Isabel Baraona, le 26 novembre, le chercheur João Ramalho Santos, du Centre de neurosciences et de biologie cellulaire de l’Université de Coimbra, parle sur les relations entre science et art, le 10 décembre, et le musicien Sérgio Godinho clôture le cycle le 11 décembre.

Dans une conversation intitulée « Autant d’illustrations », prévue à 15h00, l’auteur-compositeur-interprète et poète évoquera ses incursions dans ce domaine artistique, avec lequel il est en contact depuis l’enfance, lit-on dans la note disponible sur le site officiel.

TYME // MAG