L’événement le plus emblématique de cette municipalité du district d’Aveiro possède depuis plusieurs années sa propre collection de vêtements, chaussures et accessoires dans le style du Moyen Âge, mais en mai 2022, l’entrepôt de ce matériel a été transféré dans un espace de 600 mètres carrés sur la Rua dos Descobrimentos, s’étendant à un magasin qui sera ouvert en permanence au grand public.

« Cela faisait longtemps que les visiteurs du Trip ne pouvaient pas louer de costumes à porter sur place, mais maintenant nous aurons le magasin ouvert toute l’année, dans un renforcement de marque qui étendra ce produit à d’autres destinataires, comme le théâtre, musiciens et artistes, organisateurs d’événements et entreprises avec des initiatives de ‘team-building’ », raconte à Lusa le directeur général de l’événement, Paulo Sérgio Pais, de l’entreprise municipale Feira Viva.

Le changement de locaux est intervenu après que la municipalité a négocié un bail emphytéotique avec les propriétaires du bien, selon lequel le rez-de-chaussée est réservé à l’armoire médiévale et l’étage supérieur aux services municipaux tels que ceux liés à l’ingénierie et aux travaux.

Le nouvel entrepôt fait cependant toujours l’objet d’interventions d’amélioration et d’aménagement de son environnement, donc pour l’instant, en dehors des heures de récréation historiques, le magasin ne prend que des rendez-vous.

Le démarrage de l’activité sur une base normale est prévu en septembre et l’offre annoncée pour cette période est de « 6 000 costumes entiers », comme le précise la responsable du vestiaire, Liseta Morais, en mentionnant que, parmi ces costumes, il y a autant de costumes de nobles et de bourgeois ainsi que de roturiers et d’Arabes, en plus de modèles spécifiques liés aux ordres militaires, au clergé et aux arts.

La liste des accessoires disponibles comprend, par exemple, 150 épées, 200 lances et 130 boucliers décorés de motifs mauresques, en plus des sacs en cuir, des chapeaux et « très peu de couronnes », comme le prévient le superviseur de la collection, avertissant que le Portugais la monarchie ne se parait pas ainsi dans sa vie quotidienne et limitait l’usage des bijoux à de rares cérémonies comme l’intronisation.

« Marcher couronné était plutôt une habitude anglaise. Il n’y a aucune trace de rois portugais portant leurs couronnes dans la rue ou allant avec eux à la guerre, comme on le voit dans les films et les séries télévisées », dit-il.

Quant aux prix, Liseta Morais précise que, lorsqu’elle est commandée pour une utilisation sur le Trip, « un costume coûte entre 20 et 30 euros par jour, et des chaussures plus 7,5 », selon un tarif qui, pour l’instant, « couvre essentiellement le lavage des pièces.

C’est, en fait, l’une des tâches les plus exigeantes pour l’équipe de garde-robe, comme l’admet Paulo Sérgio Pais, notant que le nouvel espace de la Rua dos Descobrimentos comprend, par exemple, une buanderie et une salle de repassage plus grandes. « On a réussi à laver 40 kilos de linge ici en l’espace de deux heures », assure-t-il.

Un autre atout du nouvel entrepôt est une zone améliorée pour les réparations et les arrangements de couture, dont Liseta Morais s’attend à une utilisation intensive à partir du 14 août : « Lorsque le voyage est terminé, tous ceux qui ont travaillé sur l’événement partent en vacances, à l’exception du personnel de démontage et d’habillage. À ce moment-là, les autres vont se reposer et nous restons ici environ 15 jours d’affilée, juste à laver les vêtements et à les repasser ».

Après une interruption de deux ans en raison de la pandémie de covid-19, le 25e Voyage médiéval de Santa Maria da Feira est consacré aux différents royaumes couverts dans les 24 éditions précédentes de l’événement et propose de couvrir en 12 jours les neuf règnes de la Première dynastie, entre 1143 et 1383.

Occupant une superficie de 33 hectares dans le centre historique de la ville, l’événement implique le travail de 2 000 personnes par jour et présente chaque jour 80 spectacles de différents formats, dont un avec environ 300 acteurs et figurants sur scène. « Rien que le premier jour, il y a 15 nouveaux spectacles à faire leurs débuts », souligne Paulo Sérgio Pais.

Le maire, Emídio Sousa, s’attend à recevoir les mêmes 700 000 visiteurs en 2022 qu’en 2019 et anticipe une édition « historique », non seulement pour les vrais thèmes qui l’inspirent, mais aussi pour son caractère distinctif. « Le voyage médiéval a été ce qui a le plus changé Santa Maria da Feira au cours de ces 25 années. Nous sommes passés d’un territoire aux caractéristiques agro-industrielles à une référence nationale et internationale dans le secteur de l’événementiel et de la créativité, et cette année est pour célébrer ce voyage – c’est célébrer une icône devenue une source de fierté pour tous les habitants du comté », conclut-il.

AYC // MSP