Le ministre de l’Environnement, João Pedro Matos Fernandes, a déclaré aujourd’hui qu’il est «indéniable» d’associer que la vente des concessions des six barrages de Trás-os-Montes a «précipité» des investissements d’un montant de 91,7 millions dans 10 communes. dans ce territoire.

»Il est indéniable que la vente des concessions pour les barrages a précipité ces travaux. Je ne peux pas jurer que j’aurais le même engagement à présenter à temps ces investissements choisis par vous, les maires », a souligné le responsable du gouvernement.

João Pedro Matos Fernandes a pris la parole lors de la cérémonie de présentation de la Feuille de route pour le développement durable et intégré des terres de Miranda, Sabor et Tua, issue de la concession de six barrages installés dans le bassin hydrographique du Douro et qui a eu lieu aujourd’hui à Mogadouro, dans le quartier de Bragança.

La Feuille de route pour le développement durable et intégré des terres de Miranda, Sabor et Tua résulte de l’analyse qu’un groupe de travail créé par le gouvernement a faite sur l’impact de la vente de six barrages d’EDP à EDP par Engie, qui a annoncé un paquet de 91,7 millions d’euros, dont 133 projets dans 10 communes.

Pour le ministre, ces investissements ne remplacent pas d’autres qui résultent de l’attribution à ces territoires des taxes qui leur sont dues pour la vente des barrages.

Evoquant le fonds résultant du transfert de la concession des barrages, prévu dans le Budget de l’Etat (OE) pour 2021, le responsable gouvernemental a précisé qu ‘«il sera créé et comptera avec les impôts dus, si l’administration fiscale le précise. sont des impôts à percevoir », a marqué João Pedro Matos Fernandes.

Le ministre de l’Environnement et de la Transition énergétique a également déclaré que le fonds avait été créé, avec seulement la réglementation à réglementer.

L’OE pour 2021 prévoit la création d’un fonds résultant du transfert de la concession des barrages par son article 134.

«Le fonds résultant du transfert de la concession des barrages de Miranda do Douro, Picote, Bemposta, Baixo Sabor, Feiticeiro et Tua est créé», peut-on lire dans l’OE.

Selon le budget, l’objet et la gestion du fonds sont définis par le gouvernement, par décret-loi à publier dans les 90 jours suivant le transfert de la concession de ces barrages, après consultation des communes faisant partie du territoire où ils sont installés, les six barrages.

En revanche, selon l’OE pour 2021, les terrains et bâtiments non indispensables au fonctionnement des barrages sont transférés à la propriété du fonds, dès leur désaffection du concessionnaire.

L’OE prévoit également que la moitié des revenus correspondant aux nouvelles concessions que l’État peut constituer sur les mêmes centrales hydroélectriques ou les loyers légaux ou contractuels dus ou destinés par les concessionnaires sont dirigés vers les communes d’Alijó, Alfândega da Fé, Carrazeda de Ansiães , Macedo de Cavaleiros, Miranda do Douro, Mirandela, Mogadouro, Murça, Torre de Moncorvo et Vila Flor.

Le 13 novembre 2020, il a été annoncé que l’Agence portugaise de l’environnement (APA) avait approuvé la vente de barrages EDP (Miranda, Bemposta, Picote, Baixo Sabor et Foz-Tua) à Engie.

Le 17 décembre, EDP a conclu la vente pour 2,2 milliards d’euros de six barrages du bassin versant du Douro (Miranda do Douro, Picote, Bemposta, Feiticeiro, Sabor et Tua) à un consortium d’investisseurs formé par Engie, Crédit Agricole Assurances et Mirova.

FYP // MCL

Le contenu La vente de barrages a précipité les investissements dans 10 communes de Trás-os-Montes apparaît d’abord à Visão.