S’adressant à Lusa, le commandant de la zone maritime sud, le dispositif qui existe depuis début avril le long des quelque 200 kilomètres de la côte de l’Algarve «est renforcé par des équipes de différentes valences» pour garantir la sécurité des plages jusqu’au 30 de septembre.

«Le renforcement se concentre sur les projets ‘SeaWatch’ pour la surveillance motorisée, la plage sûre pour la surveillance des piétons, les équipages de sauvetage, dont la mission est les patrouilles nautiques, et un système d’information pour la gestion de la capacité des espaces de baignade par les capitaines de port», a précisé Fernando Rocha Pacheco.

Pendant les quatre mois de la saison balnéaire, les missions de surveillance et de sauvetage seront effectuées par 29 membres d’équipage, répartis sur six véhicules tout-terrain «Amarok», quatre motomarines (sauvetage) et les installations nautiques des stations de sauvetage de la région. Algarve .

En plus de ce dispositif, il y aura également un total de 514 sauveteurs dans les sables de baignade, «éléments que les concessionnaires de plage doivent mettre en œuvre pour surveiller et secourir les gens de mer pendant la saison balnéaire».

À l’instar de ce qui s’est passé l’année dernière, la surveillance due à l’encombrement des zones de baignade sera renforcée en raison de la pandémie de covid-19.

« Ce renforcement sera répété cette année pour sauvegarder les personnes et sensibiliser aux bonnes pratiques sanitaires », a déclaré le capitaine du port de Faro.

Fernando Rocha Pacheco en a profité pour faire appel aux baigneurs « pour qu’ils réfléchissent à leur sécurité individuelle et collective, et respectent les règles qui y sont définies, à savoir, les distances physiques, l’hygiène et le port du masque ».

Les règles appliquées à la saison balnéaire 2020 en raison de la pandémie de covid-19 le resteront cette année, à l’exception de celles liées aux activités sportives sur la plage ou à l’utilisation de certains équipements de loisirs sur les plages.

Les mesures restantes, telles que la nécessité d’utiliser un masque pour accéder aux cafés ou aux restaurants et aux salles de bain et la non-nécessité d’utiliser un masque sur la plage, restent les mêmes.

Le non-respect des règles d’accès et d’occupation des plages est désormais passible d’une infraction administrative.

En Algarve, il y a 87 plages drapeau bleu, restant la région portugaise avec le plus grand nombre de récompenses, selon le programme Pavillon bleu.

Ils sont répartis par les municipalités d’Albufeira (24), Loulé (11), Vila do Bispo (11), Portimão (sept), Lagoa (six), Vila Real de Santo António, Tavira, Olhão, Faro et Aljezur avec quatre, Castro Marim avec trois et Silves avec deux.

D’autre part, l’association environnementale Quercus a décerné cette année le Quality Gold Award à 93 plages de l’Algarve, 17 de plus que l’année dernière, étant la deuxième région portugaise avec le plus de plages récompensées.

JPC // MAD