Dans un communiqué transmis à l’agence Lusa, la Commission régionale de coordination et de développement (CCDRC) du Centre précise qu’« il y a désormais 119 entreprises, sept de plus qu’en 2019, employant plus de quatre mille personnes et générant un chiffre d’affaires de 438 millions d’euros et 116,9 millions euros d’exportations ».

Citée dans le même communiqué, la présidente du CCDRC, Isabel Damasceno, enregistre « avec une grande satisfaction » la croissance, ces dernières années, de ces entreprises de la Région Centre.

« En 2012, il y avait 47 entreprises gazelles et aujourd’hui nous en avons 119. Ces entreprises représentent un faible pourcentage de l’univers des affaires, mais chacune a une grande importance dans la dynamique de l’emploi et de la richesse, contribuant fortement à l’innovation, l’attractivité et pôle de compétitivité », souligne Isabel Damasceno.

Le président du CCDRC souligne les « taux de croissance très élevés » de ces entreprises, qui « se traduisent par la création d’un grand nombre d’emplois, faisant également preuve de résilience, même dans des contextes économiques défavorables ».

Selon une étude réalisée par le CCDRC, les 119 entreprises de gazelles sont réparties « dans 44 communes de la région Centro, les communes de Leiria (14), Aveiro (11), Coimbra (8) et Torres Vedras (8) ayant a le plus grand nombre, suivi par les municipalités d’Águeda, Caldas da Rainha et Viseu (avec cinq entreprises chacune) ».

« Avec quatre compagnies de gazelle, il y a deux communes : Castelo Branco et Ourém. Les communes d’Arruda dos Vinhos, de Covilhã, de Figueira da Foz, de Montemor-o-Velho, d’Oliveira do Hospital et de Torres Novas comptent chacune trois sociétés de gazelles », explique-t-il.

En termes sous-régionaux, les territoires correspondant à la NUT (nomenclature des unités territoriales à des fins statistiques) III de la Région d’Aveiro (26), l’Ouest et la Région de Coimbra (22 chacun), et la Région de Leiria ( 18) se démarquer. )”.

Constatant que « ces entreprises ont un fort potentiel de création d’emplois », le CCDRC observe qu’elles ont pratiquement quadruplé « les personnes employées entre 2016 et 2019, passant de 1 053 travailleurs à 4 011 travailleurs ».

Déjà « le chiffre d’affaires a été multiplié par neuf environ entre 2016 et 2019, puisqu’ils ont facturé 51 millions d’euros en 2016 et 438 millions d’euros en 2019 », précise le comité de coordination.

« Les exportations totales de ces entreprises s’élevaient à environ 117 millions d’euros en 2019, ce qui représentait, en moyenne, 27 % du chiffre d’affaires », précise-t-il, soulignant également qu’« un quart de ces entreprises exercent leurs activités dans les industries manufacturières. , qui, avec le secteur de la construction (22 %) et du commerce (13 %), représentent 61 % des entreprises gazelles de la région ».

Dans le communiqué, le CCDRC ajoute que « la moitié des entreprises gazelles interrogées ont été constituées dans les années 2015 (24 %) et 2016 (26 %) » et, fin 2020, 50 des 119 entreprises « avaient soumis un total de 96 candidatures aux systèmes d’incitation Portugal 2020 ».

En termes de projets approuvés, les 50 entreprises gazelles qui ont postulé à ces systèmes d’incitation « sont déjà soutenues dans l’ensemble des 96 candidatures (qui représentent 135 millions d’euros d’investissement et 52 millions d’euros d’incitation) », lit-on dans le document.

SR // SSS