1-1-e1669908198824-png

La raffinerie de Matosinhos cède la place à la ville de l’innovation liée aux « énergies du futur »

L’ancienne raffinerie de Matosinhos laissera place à une ville de l’innovation liée aux « énergies du futur », ont annoncé aujourd’hui Galp, la Chambre de Matosinhos et la Commission régionale de coordination et de développement du Nord (CCDR-N).

Les trois entités signeront aujourd’hui, au siège de la CCDR-N, à Porto, un protocole de coopération « pour la reconversion du terrain jusqu’à présent occupé par la raffinerie Galp », à Leça da Palmeira, municipalité de Matosinhos, dans le district de Porto.

« Le développement d’un ‘Quartier de l’Innovation’ [cidade da inovação] et l’attribution de terrains pour la construction d’un campus universitaire sont deux projets en cours d’évaluation dans le cadre de ce protocole », lit-on dans un communiqué distribué aujourd’hui aux journalistes.

Selon les entités, l’objectif est « de promouvoir la valorisation économique, sociale et environnementale de toute la région nord du pays, positionnant cette initiative au sommet des projets technologiques mondiaux associés à l’énergie durable ».

Le protocole qui sera signé au CCDR-N, avec la présence du président de la commission, António Cunha, du président exécutif de Galp, Andy Brown, et de la maire de Matosinhos, Luísa Salgueiro, « envisage la constitution immédiate d’une commune équipe technique ».

Cette équipe « décrira, en liaison avec les autres autorités compétentes, toutes les procédures nécessaires pour se conformer aux cadres juridiques et économiques liés au projet ».

Le Galp va également « créer une équipe dirigée par Ana Lehmann », ancienne secrétaire d’Etat à l’Industrie, pour « l’élaboration du projet de requalification urbaine de l’ensemble de la zone jusque-là occupée par son unité industrielle », qui comprendra également Celeste Varum (présidente exécutive ) et José Sequeira (urbanisme).

La ville de l’innovation vise à promouvoir « un écosystème urbain, socialement et écologiquement durable, comprenant le commerce et les services, l’hôtellerie, la restauration, l’industrie 5.0, le logement, les équipements culturels et de loisirs, en mettant l’accent sur un ‘Green Park’ [parque verde]”.

Le 21 décembre 2020, Galp a informé la Commission du marché des valeurs mobilières (CMVM) de la décision de fermer l’activité de raffinage à Matosinhos, concentrant ses activités sur le complexe de Sines, ayant par la suite, pour surveiller l’ensemble du processus, la chambre a constitué un comité scientifique et un conseil consultatif sur la reconversion des raffineries.

JE // JAP

Articles récents