Dans un bilan effectué à 20h30 au siège de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile (ANEPC), à Carnaxide, Oeiras (Lisbonne), le commandant national d’urgence et de protection civile, André Fernandes, a déclaré que pendant la journée il y avait un record de 101 allumages dont 8 encore actifs.

Selon le commandant national, les incendies « les plus importants et les plus préoccupants » sont enregistrés dans les districts de Viana do Castelo, Porto, Bragance et Vila Real.

Dans le quartier de Viana do Castelo, un incendie fait rage depuis mardi dans la paroisse de Lindoso, municipalité de Ponte da Barca, qui a mobilisé le plus grand nombre d’agents à 21h30, 229, soutenus par 75 véhicules, selon l’ANEPC site internet. .

Dans le district de Porto, deux incendies qui se sont déclarés dans la commune de Baião préoccupent également les autorités, l’un dans la paroisse de Teixeira, qui a mobilisé 164 pompiers et 56 actifs fonciers, et un autre à Lordelo, avec 106 opérationnels et 30 actifs fonciers.

Dans le district de Bragança, les pompiers continuent de combattre les flammes dans la ville frontalière de Petisqueira, impliquant 150 agents et 57 actifs fonciers et dans la municipalité de Torre de Moncorvo, où l’incendie qui s’est déclaré cet après-midi, à 17h22, mobilise 56 agents. et 20 moyens terrestres.

Cet après-midi également, un incendie s’est déclaré dans le quartier de Vila Real, dans la municipalité de Chaves, qui, à 21h30, mobilisait 141 opérationnels et 43 actifs fonciers.

Le commandant de l’ANEPC a également noté que les autorités continuent également de surveiller les événements importants qui se sont produits dans la foulée.

Dans ces travaux, la Protection Civile a engagé 1 930 personnels opérationnels, 575 moyens terrestres et trois moyens aériens.

Concernant le nombre de blessés, André Fernandes a indiqué que depuis le 7 juillet et jusqu’à aujourd’hui, 190 ont été recensés, dont 93 légers et quatre graves, les 93 restants n’ayant été que soignés.

Hier soir, le pilote d’un avion amphibie de lutte contre les incendies est décédé après le crash de l’avion qu’il pilotait, dans un vignoble de Quinta do Crasto, à Castelo Melhor, municipalité de Foz Coa (Guarda).

Les incendies qui ont fait rage ces derniers jours ont également forcé l’évacuation de 867 personnes de divers endroits à travers le pays.

Lors du briefing, André Fernandes a également réitéré que le risque d’incendie « continue d’être extrême », soulignant que le pays traverse la pire sécheresse jamais enregistrée.

Le Portugal continental est dans une situation d’urgence jusqu’à dimanche en raison des prévisions météorologiques, avec des températures très élevées dans certaines parties du pays, et des risques d’incendie.

La situation d’urgence correspond au deuxième niveau d’intervention prévu par la loi sur la sécurité civile et est déclarée lorsque, compte tenu de la survenance ou de l’imminence d’un accident grave ou d’une catastrophe, la nécessité d’adopter des mesures de prévention et/ou de réaction spéciale qui ne peuvent être mobilisée au niveau municipal est reconnue. .

Cinq districts du Portugal continental restent sous vigilance rouge, les plus graves, en raison des fortes chaleurs, avec plus d’une centaine de communes en danger maximum d’incendie rural, selon l’Institut portugais de la mer et de l’atmosphère.

FAC // VAM