Malgré les avertissements à son encontre, une «fête illégale» qui a attiré plus de 200 fêtards s'est déroulée à Almancil dimanche dernier (16 août) et a dû être démantelée par la police GNR.

L'événement s'est tenu au Medusis Club à Vale do Lobo après avoir été largement promu sur les réseaux sociaux par ses organisateurs.

La police avait précédemment mis en garde les organisateurs contre la tenue de l'événement car il ne respectait pas les règles actuelles de Covid-19.

La régie régionale de la santé avait apparemment également donné une évaluation négative car les organisateurs «ne prenaient pas toutes les mesures de prévention et de protection requises pour un tel événement».

De plus, l'événement ne disposait pas d'une «licence spéciale contre le bruit» du conseil local, a déclaré le GNR.

Malgré les inconvénients, l'événement s'est déroulé malgré tout, ce qui a incité la police à le fermer.

Le lieu n'a été révélé que 12 heures avant l'événement et n'était ouvert qu'aux personnes ayant réservé une table à l'avance.

Les organisateurs ont déclaré au tabloïd Correio da Manhã que des événements similaires avaient eu lieu dans le passé et que le lieu suivait toutes les recommandations du conseil national de la santé (DGS).

Hugo Ranito du Medusis Club a même déclaré à Observador qu'un représentant de la DGS s'était rendu sur les lieux la veille de l'événement et n'avait décelé «aucun problème».

michael.bruxo@algarveresident.com