Dans le cas des répondants ayant un niveau d’éducation supérieur, ce pourcentage atteint 81,8%, selon le baromètre annuel sur la perception de la culture au Portugal, promu par la plateforme Gerador et publié aujourd’hui lors du festival et forum de discussion Oeiras Ignição Gerador, qui se déroule jusqu’à mercredi à l’auditorium municipal du Ruy de Carvalho et ses environs, à Carnaxide, Oeiras.

Bien qu’il ait diminué de dix points de pourcentage par rapport à l’année dernière (85 %), le pourcentage de Portugais qui pensent que l’État devrait investir davantage dans la culture reste assez élevé.

L’étude, réalisée par le cabinet de conseil Qmetrics pour la plateforme indépendante de journalisme, de culture et d’éducation Gerador, a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 200 personnes, âgées de 15 ans et plus, du Portugal continental et des îles, conçu pour respecter les caractéristiques de la population .

Les entretiens ont eu lieu entre le 22 mars et le 19 avril.

Les résultats de l’enquête montrent également que « la culture est solidement présente dans la vie des Portugais », sachant que 67,5% des répondants ont déclaré qu’elle est très présente dans leur vie et 100% ont consommé une forme de culture au cours de la dernière année.

Cette année, pour la première fois, une nouvelle manière d’évaluer la consommation culturelle est établie dans le rapport, en distinguant les consommateurs proactifs et réactifs.

Les consommateurs proactifs (43% des répondants) sont ceux qui « vont profiter d’une activité culturelle et/ou participent à une initiative culturelle dont le coût d’accès est régulier ».

Les consommateurs réactifs (57% des répondants) sont ceux qui « participent à des pratiques culturelles qui, en même temps, ne nécessitent pas de déplacement, ni ne nécessitent le paiement d’un coût d’accès ».

Par aires culturelles, au cours de la dernière année, 94,8 % des répondants ont vu un film. Interrogés sur les lieux où ils préfèrent aller au cinéma, 70,5% des personnes interrogées ont répondu la télévision, 62,4% le cinéma et 26,5% internet.

La plupart des répondants (55,3 %) ont déclaré qu’ils payaient mensuellement pour un service de streaming ou des chaînes supplémentaires sur leur télévision.

Quant à la consommation de spectacles de théâtre, l’année dernière, 36,1% ont vu une pièce, que ce soit en direct, à la télévision ou sur internet, et plus de 20% des personnes interrogées déclarent ne plus regarder de théâtre parce qu’elles préfèrent un autre type de contenu.

En ce qui concerne la littérature, au cours de la dernière année, 66,6% des répondants ont lu au moins un livre.

« Les Portugais continuent de préférer les livres papier (95%), mais les livres numériques ont tendance à se développer », indique l’étude, indiquant qu’environ 20% des répondants lisent des œuvres littéraires au format numérique.

Le manque de temps est la principale raison donnée par les répondants pour ne pas lire plus de livres.

Près de la moitié de la population (48,3%) déclare avoir assisté à un concert au cours de la dernière année, ce qui inclut en personne, via internet, la télévision ou les réseaux sociaux.

En termes d’habitudes de consommation de musique, 94,6% des personnes interrogées déclarent écouter habituellement de la musique lorsqu’elles sont à la maison, au travail ou en déplacement.

Seuls 17 % des résidents portugais paient mensuellement pour un service de streaming musical.

En 2022, le pourcentage de personnes déclarant avoir visité un musée, une exposition ou un patrimoine était considérablement plus élevé qu’en 2021, passant de 28 % à 43 %.

JRS/SS // MAG