1-1-e1669908198824-png

La grève des travailleurs de Portway annule 83 vols à Lisbonne et Porto

Selon les données consultées par Lusa, 30 départs et 23 arrivées à Lisbonne et 15 départs et 15 arrivées à Porto ont été annulés.

La plupart des vols annulés proviennent d’easyJet, qui a annoncé jeudi avoir précédemment décidé d’annuler certains vols à Lisbonne et Porto en raison de la grève, en informant ses passagers.

Aucune annulation n’a été enregistrée à Faro ou à Funchal, les autres aéroports concernés par le préavis de grève de trois jours, appelé par le Syndicat national des travailleurs de l’aviation civile (Sintac).

La grève, prévue aujourd’hui, samedi et dimanche, remet en cause « la politique RH [recursos humanos] assumées ces dernières années par Portway, société du groupe Vinci, d’affrontement et de dévalorisation des travailleurs par des manquements consécutifs à l’Accord d’Entreprise, d’affrontement disciplinaire, d’absence d’actualisation des salaires, de fausse représentation des évaluations de performance qui évitent les progressions salariales et de mauvaise foi dans les négociations », a indiqué le syndicat.

L’avis prévoit l’arrêt général des travailleurs de la société d’assistance au sol, dans les aéroports de Lisbonne, Porto, Faro et Madère, à partir de 00h00 aujourd’hui et se terminant à 24h00 dimanche.

Syntac accuse Portway de favoriser un « climat de terreur psychologique, où les menaces et les procédures disciplinaires prolifèrent, créant une instabilité sociale sans précédent dans l’histoire de l’entreprise », et les travailleurs exigent le respect de l’accord d’entreprise de 2016 et une évaluation des performances qui ne sert pas pour prévenir les progressions.

Syntac souhaite également le paiement à 100% des congés à tous les travailleurs et des mises à jour salariales immédiates, qui tiennent compte de l’inflation.

ANA – Aeroportos de Portugal et Portway ont mis en garde jeudi contre de possibles perturbations dans 22 compagnies aériennes opérant dans les aéroports nationaux.

Dans une note publiée sur leurs sites internet, le gestionnaire des aéroports nationaux, propriété de Vinci, et la société d’assistance en escale, du même groupe, ont publié une liste de « compagnies aériennes dont les vols pourraient être concernés par la grève déclenchée par un syndicat » entreprise de manutention.

Les compagnies concernées sont Aegean, Air Canada, Air Transat, American Airlines, Blue Air, Brussels, Cabo Verde Airlines, Easyjet, Euroatlantic, European Air Transport, Eurowings, Finnair, Flyone, Latam, Luxair, Swiftair, Transavia, Transavia France, Tunisair , Turkish Airlines, Volotea et Wizzair. Ces sociétés utilisent les services de Portway, et il existe une autre société de « manutention » au Portugal, Groundforce.

Dans un communiqué jeudi matin, Portway a fait état de la possibilité de contraintes dans les aéroports nationaux, en raison de la grève, regrettant « les désagréments que cette situation va causer aux passagers ».

Compte tenu de l’impact que la grève pourrait avoir sur les opérations aéroportuaires, la compagnie a également conseillé aux voyageurs de confirmer leurs vols auprès des compagnies aériennes, avant de se diriger vers les aéroports, les références aux compagnies aériennes concernées par la grève étant en permanence mises à jour sur https:/ /www.portway.pt/pt/media/noticias/.

Le syndicat et Portway ne sont pas parvenus à un accord sur la définition des services minimaux pour la grève, après une réunion avec la Direction générale de l’emploi et des relations du travail (DGERT).

Cependant, Sintoc s’est dit conscient que des salariés d’entreprises de travail temporaire, « avec une expérience quasi nulle, peuvent être sollicités, ce qui pourrait mettre en péril la sécurité des vols ». À son tour, Portway a déclaré qu’il « rejette fermement toute accusation de concessions ou de facilitations opérationnelles ».

Cette semaine, Sintoc a également accusé le gouvernement d’avoir lancé une ordonnance « qui viole le droit de grève » des travailleurs de Portway qui fournissent une assistance aux personnes à mobilité réduite dans les aéroports nationaux et a demandé l’intervention de l’Autorité pour les conditions de travail (ACT). ), assurant que Portway « compromet » les droits des travailleurs.

JO (ALYN) // JNM

Articles récents