la-greve-au-cp-supprime-383-des-561-trains-prevus

La grève au CP supprime 383 des 561 trains prévus jusqu’à 12h00

Selon les informations publiées, entre 00h00 et 12h00, sur les 272 trains prévus sur Urbanos de Lisboa, 187 (68,8%) ont été annulés, tandis que sur Urbanos do Porto 72 des 109 prévus (66,1%) et à Urbanos de Coimbra, seuls cinq des 15 prévus (66,7%) ont circulé.

Dans le service régional, 91 des 134 trains programmés ont été annulés et dans le Long Distance 23 des 31 prévus, se traduisant par des taux d’annulation de 67,9 % et 74,2 %, respectivement.

Le 28 mars, plusieurs syndicats ont entamé de nouvelles grèves dans le secteur ferroviaire, qui couvrent Infraestruturas de Portugal (IP) et CP, jusqu’à la fin de ce mois, y compris une journée de 24 heures, qui est remplie aujourd’hui.

Selon CP, les 178 connexions prévues dans les services minimaux pour la première moitié de la journée ont été réalisées, dont 85 à Urbanos de Lisboa, 37 à Urbanos do Porto et cinq à Urbanos de Coimbra, ainsi que 43 dans le Regional service. Dans le Long Course, huit connexions ont été faites concernant les services minimums.

Après plusieurs jours de grève entre 00h00 et 02h00, les travailleurs sont maintenant en grève depuis 24 heures. A partir de vendredi, jusqu’au 30 avril, la grève chez IP et CP débutera à la huitième heure de service.

De plus, jusqu’à la fin du mois, « au CP, les travailleurs dont la période normale de travail couvre plus de trois heures pendant la période comprise entre 00h00 et 05h00, se mettront en grève à partir de la septième heure de service » et, entre Les 10 et 30 avril, chez IP, « les travailleurs dont la période normale de travail couvre plus de trois heures pendant la période comprise entre 00h00 et 05h00, se mettront en grève à partir de la septième heure de service ».

Ces grèves ont été édictées par une plate-forme syndicale composée de l’ASCEF – Association Syndicale des Cadres Intermédiaires de l’Exploration Ferroviaire ; SINFB – Syndicat National des Cheminots de Braçais et assimilés ; o SINFA – Syndicat Indépendant des Cheminots, Infrastructures et assimilés ; o FENTECOP – Syndicat National des Transports, des Communications et des Travaux Publics ; SIOFA – Syndicat Indépendant des Cheminots et assimilés ; ASSIFECO – Association Syndicale Indépendante des Cheminots de Commerce et STF – Services Techniques Ferroviaires.

Le Syndicat national des chauffeurs des chemins de fer portugais (SMAQ) a également annoncé une nouvelle grève au CP, tout au long du mois d’avril, au vu de « l’attitude irresponsable » dont il accuse l’entreprise.

Parmi les revendications des ouvriers figurent « des augmentations de salaire effectives », la « valorisation de la carrière de traction » et l’amélioration des conditions de travail dans les cabines de conduite et les équipements sociaux et des conditions de sécurité sur les lignes et les parcs de protection du matériel moteur. .

On déplore encore une « humanisation des horaires de service, des horaires de repas fixes et une réduction des repos hors siège », un « protocole efficace de suivi psychologique des conducteurs de train en cas d’accidents et d’accidents » et la « reconnaissance et appréciation des les exigences professionnelles et la formation des conducteurs de train par le nouveau cadre législatif ».

JO (SO/ALYN/PD) // CSJ