1-1-e1669908198824-png

Table des matières

La grève à Transtejo/Soflusa était d’environ 66% le matin, selon l’entreprise

Transtejo/Soflusa (TTSL) a enregistré aujourd’hui une adhésion de 66% à la grève dans la matinée, selon les informations de l’entreprise, tandis que le syndicat a révélé à Lusa que l’adhésion « était assez bonne », reflétant l' »indignation des travailleurs ».

Les travailleurs des deux entreprises (avec une administration commune), qui assurent les liaisons fluviales entre la soi-disant Margem Sul (Tejo) et Lisbonne, purgent aujourd’hui le deuxième de deux jours de grève partielle, de trois et deux heures par équipe. , pour entreprise maintenir sa position de « 0% d’augmentation » dans les négociations salariales, après une première bagarre le 20 mai.

La participation à la grève enregistrée à TTSL, lors du premier tour, a été de 66%, reflétant l’adhésion de 63% à Transtejo et 70% à Soflusa Social, pour les liaisons fluviales de Barreiro et Cacilhas.

À 11h00, le service de transport public fluvial était normalisé, après la reprise de toutes les liaisons fluviales, selon la compagnie.

S’adressant à Lusa, Paulo Lopes, membre du syndicat FECTRANS – Fédération des syndicats des transports et des communications (affecte la CGTP), a expliqué que l’adhésion du matin « était assez bonne », reflétant le « grand mécontentement et l’indignation des travailleurs pour la façon dont le gouvernement traite les travailleurs ».

« On peut dire que la lutte est très positive », a-t-il souligné, ajoutant qu’une plénière des travailleurs se tiendra pour faire le point sur la lutte et les initiatives futures, sans toutefois préciser quand elle aura lieu.

Selon le dirigeant syndical, seuls les services minimaux sortaient du quai de Barreiro, alors qu’à Cacilhas, il y avait, en plus des services minimaux décrétés, un équipage qui faisait carrière.

Selon TTSL, les lignes de service minimum, à savoir celle qui reliait Barreiro-Terreiro do Paço, à 5h05, transportaient 397 passagers, identiques au premier jour de la grève, tandis que le navire Cacilhas-Cais do Sodré, à 5 am :20 a transporté 140 passagers, le même nombre de passagers que la veille.

Comme mercredi, la liaison fluviale Cacilhas-Cais do Sodré est restée active, avec un navire en opération, entre 5h55 et 9h20, durant laquelle 779 passagers ont été transportés.

La liaison fluviale Barreiro-Terreiro do Paço a repris environ deux heures avant l’heure prévue, étant partie à 9h40, transportant 67 passagers.

Le premier jour de la grève, qui a eu lieu mercredi, TTSL a enregistré 54% des travailleurs rejoignant la grève partielle, à la suite de 50% rejoignant Transtejo et 63% rejoignant Soflusa.

Selon l’entreprise, après avoir enregistré 65% d’adhésion à la grève le matin, elle en a enregistré 46% dans l’après-midi.

Selon les informations fournies par la compagnie, et comme il s’agit d’une grève partielle en équipes, des liaisons de Barreiro à Terreiro do Paço sont prévues entre 11h25 (premier bateau) et 17h35 (dernier bateau) et, en période nocturne, à partir de 22h00.

Dans le sens inverse, la liaison entre Terreiro do Paço et Barreiro est prévue entre 11h55 et 18h00 puis à partir de 22h30.

Entre Cacilhas et Cais do Sodré, le transporteur assure des liaisons entre 9h20 et 16h45 puis à partir de 20h14, tandis que dans le sens inverse, des bateaux sont prévus entre 9h32 et 16h :45 et de 20h10.

Entre Montijo et Cais do Sodré, il y a des lignes entre 09h30 et 16h30 et plus tard entre 20h30 et 22h30, tandis que dans le sens inverse, Cais do Sodré — Montijo sont des lignes régulières entre 10h00 et 16h00 : 30 et la nuit entre 20h10 et 23h15.

Sur les liaisons entre Seixal et Cais do Sodré, les horaires disponibles sont également en deux périodes : entre 9h15 et 16h45 puis entre 20h30 et 22h30, et en sens inverse entre 9h40 et 4h. :45 et entre 20h15 et 23h15.

Pour les liaisons Trafaria-Porto Brandão-Belém, les bateaux sont prévus entre 9h40 et 16h00 et entre 20h30 et 21h30, et en sens inverse entre 10h00 et 16h30 et entre 21h00 et 22h00.

Transtejo assure les liaisons fluviales entre Seixal, Montijo, Cacilhas et Trafaria/Porto Brandão, dans le quartier de Setúbal, et Lisbonne, tandis que Soflusa est chargée de relier Barreiro à la capitale.

RCR // MCL

Articles récents