Le paiement de l'IMI a commencé en mai, lorsque près de quatre millions de contribuables ont reçu un avis de paiement des Finances pour payer le premier versement ou la totalité de la taxe, selon le montant.

Le premier versement d'IMI a été effectué au cours du mois de mai, il s'agit du seul versement si le montant est inférieur à 100 euros.

Si la valeur de la taxe est comprise entre 100 et 500 euros, le règlement peut être effectué en deux étapes, pendant les mois de mai et novembre.

S'il est supérieur à 500 euros, alors l'IMI peut être payé trois fois, la première en mai, puis en août et enfin en novembre.

Selon les informations fournies à Lusa en mai par le ministère des Finances, 3 893 890 billets de règlement ont été émis cette année, soit 3 303 de plus que l'an dernier.

Sur ce total, 900 397 bons de règlement valaient moins de 100 euros, ce qui signifie qu'environ 23% des contribuables ont effectué un seul versement en mai de la taxe.

Parmi les bons d'encaissement émis cette année (pour l'IMI de 2019), 670508 correspondent à une taxe de plus de 500 euros, le reste entre 100 et 500 euros.

Parmi les 2 993 493 contribuables qui ont reçu cette année des bons de règlement IMI d'une valeur supérieure à 100 euros, 480 079 (16%) ont choisi de payer la taxe en un seul versement, même s'ils pouvaient le faire de manière progressive.

Le nombre dépasse les quelque 450000 qui en 2019 ont été entièrement réglés en un seul paiement, en utilisant l'option créée cette année-là dans laquelle une référence pour le paiement de la totalité de la taxe a été mise à disposition avec la première note de règlement IMI.

L'IMI est prélevé sur la valeur d'équité fiscale (VPT) des propriétés, en envisageant un taux unique de 0,8% dans le cas des bâtiments rustiques (terrains) et un taux variant entre 0,3% et 0,45% sur le bâtiments urbains (bâtiments et terrains à bâtir).

La taxe est calculée et perçue par l'AT, mais ce sont les communes qui décident, chaque année, du taux qu'elles entendent appliquer dans leur commune, dans une fourchette de 0,3% à 0,45%.

La loi envisage plusieurs situations dans lesquelles les contribuables peuvent être exonérés, à savoir lorsqu'il s'agit d'un logement familial propre et permanent avec un revenu inférieur à 153.300 euros et le bien en question a un VPT inférieur à 125.000 euros, avec exonération accordée. pour trois ans.

Il existe également une exonération destinée aux familles à faibles revenus, avec l'avantage fiscal attribué aux ménages dont le revenu annuel peut atteindre 15 295 euros et dont les propriétés VPT sont inférieures à 66 500 euros.

DF (LT) // EA

La date limite de paiement du dernier versement de l'IMI se termine aujourd'hui apparaît en premier dans Vision.