1-1-e1669908198824-png
les-jeunes-titulaires-dun-master-gagnent-en-moyenne-22

La contribution sur les « surprofits » de la distribution et de l’énergie entre en vigueur samedi

Le diplôme définit l’application de la contribution temporaire de solidarité, dans le cadre de ce que le Gouvernement appelle « une intervention d’urgence pour faire face à la flambée des prix » de l’énergie, qu’il nomme « CST Energia » et s’applique aux « excédents de bénéfices calculés en période d’imposition aux fins de l’IRC à partir des années 2022 et 2023 ».

Cette contribution est destinée aux contribuables IRC résidents qui exercent, à titre principal, une activité commerciale, industrielle ou agricole, ainsi qu’aux contribuables IRC non-résidents ayant un établissement stable sur le territoire portugais, qui exercent des activités dans les secteurs du pétrole brut pétrole, gaz naturel, charbon et raffinage.

« Les bénéfices excédentaires sont considérés comme faisant partie des bénéfices imposables, déterminés dans les conditions du Code de l’impôt sur les sociétés, au titre de chacune des périodes imposables qui dépassent le correspondant à une majoration de 20 % par rapport aux bénéfices imposables moyens de la quatre périodes d’imposition. imposition à compter des années 2018 à 2021 », détermine la loi, définissant que ce taux de cotisation est de 33 %.

La CST Distribuição Alimentar est due par les assujettis IRC résidents qui exercent, à titre principal, une activité commerciale, industrielle ou agricole, ainsi que par les assujettis non-résidents ayant un établissement stable sur le territoire portugais, qui exploitent des établissements de commerce alimentaire. de produits d’origine animale et végétale, frais ou congelés, transformés ou crus, en vrac ou préemballés.

Le taux CST Distribuição Alimentar, également de 33%, ne s’applique pas aux micro ou petites entreprises et est applicable aux bénéfices excédentaires calculés en 2022 et 2023, correspondant à la partie des bénéfices imposables qui dépasse le correspondant à une augmentation de 20% par rapport à la moyenne des bénéfices imposables au cours des quatre périodes d’imposition commençant dans les années 2018 à 2021.

« Lorsque le règlement d’une partie ou de la totalité de la contribution due en vertu de l’article précédent est retardé, des intérêts compensatoires sont ajoutés à la valeur de la contribution dont le règlement a été retardé », lit-on dans le diplôme.

Les revenus obtenus de CST Energia seront affectés au soutien financier des clients finaux de l’énergie, en particulier les familles vulnérables, et à l’aide aux clients finaux de l’énergie, favorisant l’investissement dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique ou les technologies de décarbonation.

CST Energia a également pour vocation d’accompagner les entreprises des secteurs à forte consommation d’énergie, dès lors qu’il s’agit d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique ou de technologies de décarbonation, et d’accompagner le développement de l’autonomie énergétique.

Les revenus obtenus de CST Distribuição Alimentar sont affectés à au moins l’un des quatre objectifs définis par la loi, y compris les actions de soutien à l’augmentation des charges sur les produits alimentaires en faveur de la population la plus vulnérable, notamment par le biais d’entités du secteur social .

Cette contribution est également destinée à « garantir la mise en œuvre » de la politique de protection des consommateurs, via le Fonds de la consommation, et à soutenir financièrement les micro et petites entreprises du commerce, des services et de la restauration « particulièrement touchées par la hausse des coûts de fonctionnement et l’inflation et la baisse en demande ».

Enfin, les revenus de CST Distribuição Alimentar sont destinés à des mesures de soutien à la qualification des professionnels travaillant dans les micro et petites entreprises des secteurs du commerce, des services et de la restauration, afin d’accroître la résilience de ces entreprises, grâce à l’affectation partielle des revenus au Fonds de modernisation. du Commerce à cet effet.

La loi qui réglemente les contributions temporaires de solidarité sur les secteurs de l’énergie et de la distribution alimentaire a été promulguée jeudi par le président de la République, selon une note publiée sur le site de la présidence de la République.

Les estimations du gouvernement indiquent que cette contribution générera des revenus de 50 à 100 millions d’euros par an, dans les deux ans où elle sera facturée.

VP (AAT) // CSJ

Articles récents