1-1-e1669908198824-png
la-confederation-portugaise-du-volontariat-appelle-a-une-revision-rapide

La Confédération portugaise du volontariat appelle à une révision rapide de la loi fondamentale de l’activité

« Le pouvoir politique n’a pas encore mis le volontariat à l’agenda de chacun de ses partis comme un facteur important pour le progrès humain et intégral du pays. Ils auront l’occasion de reconnaître la mission de cette grande partie de la population, qui apporte une valeur ajoutée et ne demande que les conditions pour bien faire le travail qu’elle accomplit avec bienveillance, en procédant rapidement à la révision de la Loi Fondamentale du Volontariat, qui a déjà plus de deux décennies de validité », lit un message publié aujourd’hui par le CPV.

Dans le cadre de la Journée internationale des volontaires – qui, par décision de l’Organisation des Nations unies (ONU) est célébrée les lundis dans le monde entier – la confédération considère que « pas toujours » « l’importance et la reconnaissance » du volontariat « n’ont pas mérité l’attention qu’elles méritent de la part des organisations ». qui disposent d’instruments pour le démontrer objectivement ».

« Cette année, la solidarité est le thème proposé, non comme un simple sentiment émotionnel, ni comme une action sporadique, mais comme une valeur humaine ferme et persévérante qui fait que les gens se sentent responsables les uns des autres. Il existe des preuves incontournables que, quelle que soit la puissance des êtres humains, le bien-être complet nécessite d’être avec les autres », soutient-il.

Tout comme « tout comme l’ONU exprime sa fierté dans les volontaires du monde entier », le CPV affirme que « le Portugal doit aussi l’avoir dans les plus d’un million d’hommes et de femmes portugais qui, dans divers domaines de leur développement intégral, sont un modèle de don de leur temps exprimé en un nombre incalculable d’heures ».

« CPV reconnaît l’effort qui continue d’être fait par de nombreuses institutions, certaines même sans statut juridique IPSS [Instituições Particulares de Solidariedade Social]de nombreuses municipalités et, ces dernières années, de la grande majorité des établissements d’enseignement supérieur et d’autres niveaux d’enseignement, qui se positionnent pour permettre aux étudiants de pratiquer le volontariat, les élargissant ainsi à tout le Portugal continental, aux Açores et à Madère, afin de former les bénévoles et assurer une bonne gestion du bénévolat dans les organismes dont ils font partie », souligne-t-il.

Selon la confédération, sans volontariat, le Portugal serait un pays « plus individualiste, moins humain et plus dépersonnalisé », au service du mot solidarité, « comme les autres, [apenas] qualifier les discours ».

« C’est dans ce sens que pointent les orientations des Nations Unies : si nous voulons assurer l’avenir de notre planète, nous devons agir ensemble et maintenant, solidaires les uns des autres ; Les inégalités croissantes à travers le monde nous implorent de travailler ensemble pour trouver des solutions communes », soutient l’organisation.

PD // PJA

Articles récents