L'évaluation figure dans la déclaration de la réunion du Comité de politique monétaire (CPMO).

Depuis la dernière réunion de l'OCPM, le 16 avril, "les risques et incertitudes se sont considérablement aggravés", a indiqué l'agence.

«Sur le plan interne, les restrictions imposées dans le cadre de la prévention de Covid-19 et de l'instabilité militaire, en particulier dans le nord du pays, peuvent gravement affecter les performances économiques en 2020, dans un contexte où la demande extérieure de produits nationaux est de plus en plus plus bas », a noté la banque centrale.

Pour 2021, «une reprise régulière de la croissance est attendue, basée sur la normalisation progressive de la pandémie».

"Au premier trimestre 2020, l'économie a progressé de 1,7%, après 1,5% au dernier trimestre 2019", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne les devises, le marché a une valeur suffisante «pour soutenir l'activité économique à court et moyen terme».

«Depuis avril, le système bancaire national a acheté des devises sur le marché intérieur pour un montant de 1 096 millions de dollars (975 millions d'euros) et a vendu un total de 1 022 millions de dollars (909 millions d'euros) à ses clients, résultant en un excédent de 74 millions de dollars (65 millions d'euros) », détaille la banque.

Le taux de change a continué de se déprécier, "bien qu'à un rythme plus lent ces dernières semaines", a-t-il ajouté.

Sur la même période, les réserves internationales ont augmenté de 321 millions de dollars (285 millions d'euros) pour un solde de 4 000 millions de dollars (3 560 millions d'euros), "un chiffre qui permet de couvrir plus de six mois d'importations".

Sur le marché monétaire interbancaire, la liquidité reste à des niveaux élevés, a annoncé aujourd'hui la banque centrale.

"Les mesures d'atténuation de covid-19 peuvent affecter le profil des comptes publics, mais il est prévu qu'une partie significative de la pression sera minimisée par le soutien des partenaires de coopération", a-t-il conclu.

L'évaluation a été faite lors de la réunion au cours de laquelle le régulateur bancaire mozambicain a réduit le taux d'intérêt de la politique monétaire (taux MIMO) de 100 points de base à 10,25%.

La prochaine réunion ordinaire de l'OCPM est prévue pour le 20 août.

Le Mozambique a un total cumulé de 651 cas de covid-19 avec quatre tués et 169 récupérés.

LFO // JH