1-1-e1669908198824-png
jose-_maria_costa-1-e1669032589502-1441294-2698428-jpg

José Maria Costa attend avec «sérénité» l’enquête de la Chambre de Viana do Castelo

« J’ai la conscience tranquille car tout le processus de passation des marchés publics pendant que j’étais maire a respecté toutes les règles, comme il se devait. J’attends sereinement le résultat de l’enquête et je serai disponible si les autorités judiciaires décident de m’interroger ou de m’écouter », a déclaré José Maria Costa à l’agence Lusa.

Le journal Correio da Manhã a déclaré aujourd’hui que le député enquêtait sur la chambre de Viana do Castelo pour « violation présumée de la loi sur les marchés publics dans les ajustements directs et les appels d’offres publics illégaux de près de 5,5 millions d’euros ».

L’enquête porte sur la période pendant laquelle José Maria Costa, actuel secrétaire d’État à la Mer, a été président de la municipalité (entre 2009 et octobre 2021).

Interrogé aujourd’hui par l’agence Lusa, le bureau du procureur général (PGR) a confirmé « l’existence d’enquêtes sur la mairie de Viana do Castelo liées aux marchés publics, qui sont soumises au secret ».

« Il n’y a pas de défendeurs constitués », lit-on dans la réponse écrite à la demande de clarification envoyée par Lusa.

Selon le journal, « en 2018, par exemple, la municipalité aurait fait des redressements directs et des appels d’offres publics illégaux pour près de 5,5 millions d’euros. L’enquête a été ouverte suite à des plaintes déposées auprès du député ».

L’ancien maire et actuel secrétaire d’État a déclaré qu’il « fait pleinement confiance à la justice » et a garanti que la chambre de Viana do Castelo « a donné, en temps voulu, et continuera de donner toutes les clarifications demandées par le député ».

« C’est un processus qui dure depuis quelques années. A l’époque, la Chambre avait été sollicitée pour des informations sur les processus de passation des marchés publics. Nous avons envoyé toute la documentation demandée. Cependant, certaines personnes ont été entendues, certains techniciens municipaux, dans le cadre de cette enquête. Personnellement, que ce soit en tant que maire ou dans les fonctions que j’occupe actuellement, je n’ai jamais été appelé à être entendu », a-t-il déclaré.

José Maria Costa a ajouté qu’il n’avait « jamais » été entendu dans le cadre de ce processus, ajoutant que pendant les 12 années de mandat à la Chambre de Viana do Castelo « il y avait beaucoup de plaintes, surtout dans les périodes proches des élections ».

« Tous ont été archivés. J’attends calmement. J’ai la conscience tranquille que nous avons tout fait dans le respect de la législation en vigueur, comme le souhaitait la Mairie. Pendant que j’étais président du conseil municipal, la chambre a toujours été guidée par le plein respect de la loi sur les marchés publics et de la législation en général », a-t-il renforcé.

Articles récents