Le secrétaire général de la Fédération des syndicats de l’administration publique (FESAP), José Abraão, va se présenter à la direction de l’UGT, a annoncé aujourd’hui dans une lettre aux dirigeants des structures syndicales de la centrale, faisant appel à l’unité, pour laquelle il a l’intention de travailler.

S’adressant à l’agence de presse Lusa, José Abraão a déclaré qu’il attendait la fin de la réunion d’aujourd’hui du secrétariat national de l’UGT, pour communiquer à ses homologues qu’il procéderait à la candidature au poste de secrétaire général de l’UGT, car il ne voulait pas perturber la discussion de la politique de réclamation pour 2022.

« J’ai attendu que l’UGT divulgue publiquement la politique de réclamation pour 2022, qui est un document très important pour protéger les droits des travailleurs des secteurs public et privé, et ce n’est qu’alors que j’ai confirmé à mes pairs ma pleine disponibilité pour être candidat à secrétaire général, au cas où mes camarades de tendance syndicale socialiste le comprendraient », a-t-il affirmé.

Dans la lettre, il explique que la candidature est née de sa conviction qu’elle peut « contribuer à l’enrichissement de la grande centrale syndicale qu’est l’UGT, avec la promotion du débat pluriel et l’implication de chacun dans la détermination des orientations ».

Le dirigeant syndical a estimé que tout est nécessaire pour renforcer le projet UGT « toujours inachevé, pour la défense des travailleurs.

« Pour cela, je compte sur tous les syndicats, syndicats, fédérations et structures autonomes », a-t-il déclaré.

Dans le même texte, Abraão a souligné les « moments difficiles et mobilisateurs » en cours et les défis qui doivent être surmontés pour améliorer les conditions de vie et de travail.

Le dirigeant syndical a estimé que l’UGT doit être un partenaire social de plus en plus engagé dans le dialogue social et la négociation, « renforçant le rôle d’une centrale syndicale plurielle et démocratique ».

Il a également défendu la nécessité de renforcer le mouvement syndical, notamment en mobilisant les jeunes pour qu’ils participent à la vie syndicale.

Dans la lettre, le directeur de la FESAP a rappelé la création de l’UGT, avec le mouvement Lettre Ouverte, auquel il a participé, et le rôle que la centrale a assumé dans la société.

Lorsqu’il y a environ un an et demi, l’actuel secrétaire général de l’UGT a réaffirmé qu’il ne re-candidat pas à la direction de la centrale, José Abraão a exprimé sa volonté de se présenter, en fonction de ce qui est décidé au congrès de l’union socialiste. tendance, prévue pour novembre .

Cependant, le leader de la FESAP est optimiste car il a été en contact avec les syndicats UGT, « qui n’ont opposé aucune résistance » à sa candidature.

José Abraão a assuré à Lusa que, s’il est élu, il aura « une disponibilité à plein temps et à plein temps pour l’UGT et pour les travailleurs ».

« Je crois que le syndicalisme est essentiel pour renforcer la démocratie et je suis totalement disponible pour travailler en faveur des intérêts des travailleurs et de l’UGT », a-t-il déclaré.

RRA // JNM