Les crédits d’impôt pour les dons de bienfaisance pour les particuliers sont basés sur l ‘«Estatuto de Mecenato» (Statuts de mécénat), qui répartit les contributions en fonction de la nature de l’organisme de bienfaisance. Le montant du don est majoré à des fins fiscales d’un pourcentage stipulé, puis un crédit d’impôt de 25% est concédé sur ce montant. Comme les autres crédits en 2017, le plafond supérieur du crédit d’impôt est limité, en l’occurrence à 100 €. Les dons supérieurs à 200 € doivent être effectués par chèque ou virement bancaire.

Question: Je donne régulièrement à mon église. Puis-je bénéficier d’un allégement fiscal?
Finesco: Oui, mais seulement si vous pouvez justifier votre don avec un reçu approprié. En d’autres termes, si les dons que vous mettez dans la plaque de collecte ne peuvent pas être justifiés, ils ne seraient normalement pas admissibles. En revanche, si votre église vous délivre un reçu, vous pouvez déclarer 130% de ce montant et bénéficier d’un crédit d’impôt de 25% de ce montant. Il va sans dire qu’une telle pratique serait à la fois dans le meilleur intérêt de l’église et du donateur.

N’oubliez pas néanmoins de tenir compte des nouvelles limites supérieures des crédits d’impôt.

Question: Je donne aux associations caritatives de mon pays d’origine. Puis-je réclamer ces contributions au Portugal?
Finesco: Non, les crédits d’impôt ne concernent que les entités basées au Portugal. Si vous donnez à une organisation internationale, celle-ci doit avoir un bureau au Portugal pour que le don puisse bénéficier d’un crédit d’impôt portugais.

Ceci est le dernier article de la série

Par Dennis Swing Greene
|| [email protected]

Dennis Swing Greene est président et consultant en fiscalité internationale pour euroFINESCO sa
www.eurofinesco.com