« Dans les années à venir, nous pouvons même doubler les investissements réalisés dans cette gigabatterie, atteignant jusqu’à 3 000 millions d’euros d’investissement au Portugal », a déclaré Ignacio Galán, président d’Iberdrola.

Aujourd’hui, à l’intérieur du tunnel de Gouvães, à Ribeira de Pena, district de Vila Real, la cérémonie d’inauguration du système d’électroproduction de Tâmega (STE), la soi-disant gigabatterie de Tâmega, qui comprend trois centrales hydroélectriques et trois barrages – Alto Tâmega , Daivões et Gouvães — qui a représenté un investissement de 1 500 millions d’euros.

Ignacio Galán a déclaré que les nouveaux projets hydroélectriques espagnols sont liés à des parcs éoliens, des centrales solaires, dans le Tâmega et d’autres régions du pays, avec 3 000 mégawatts (MW).

« De plus, nous avons déjà des terrains pour la production et l’exportation de produits industriels verts à partir d’hydrogène vert », a-t-il déclaré.

Et c’est, pour le premier ministre, António Costa, une bonne nouvelle pour le pays.

« Ce que le président d’Iberdrola a annoncé ici est de la plus haute importance. C’est qu’avec les énergies renouvelables on peut produire de l’hydrogène vert à moindre coût et avec de l’hydrogène vert à moindre coût on peut aussi produire d’autres productions qui deviennent vertes car elles seront produites à base d’hydrogène vert », a déclaré le chef de la gouvernement qui, lors de cette inauguration, était accompagné du ministre de l’Environnement, Duarte Cordeiro.

Et, évoquant le président d’Iberdrola, il a poursuivi : « Je n’ai pas voulu tout dévoiler et je respecterai le secret, mais c’est une excellente nouvelle pour notre pays ».

Le Portugal aura, a-t-il souligné, « non seulement plus d’énergie renouvelable, plus d’hydrogène vert, plus de production de produits industriels de la plus grande importance également produits à base d’énergie verte », considérant que « le Portugal a des conditions optimales pour être un producteur majeur d’hydrogène vert ” .

SET est considéré comme l’un des plus grands projets hydroélectriques en Europe, au cours des 25 dernières années, représentant un investissement total de 1 500 millions d’euros et ayant mobilisé, lors de la construction, de nombreuses entreprises et travailleurs.

L’engagement représente plus de 50% de l’objectif du Programme National des Barrages à Haut Potentiel Hydroélectrique (PNBEPH).

D’une capacité de 1 158 mégawatts (MW), le système électrique de Tâmega (SET) est capable de stocker 40 millions de kilowatts (KWh), soit l’équivalent de l’énergie consommée par 11 millions de personnes pendant 24 heures dans leurs maisons, ce qui en fait l’un des plus grands d’Europe. systèmes de stockage d’énergie.

Le complexe comprend trois centrales hydroélectriques et trois barrages. À Daivões et Gouvães, le projet est achevé et, à Alto Tâmega, il devrait être achevé dans deux ans.

PLI // SF