Dans une interview à l’agence Lusa, Nuno Mascaren a illustré le « cas concret » de la vente de billets pour mercredi prochain, qui est « comme jamais auparavant » les années précédentes, ce qui « parle bien de la demande que les gens ont eue pour cette fête ».

Le FMM est revenu vendredi dans la municipalité de Sines, dans le district de Setúbal, après une pause de deux ans en raison de la pandémie de covid-19, et se poursuit jusqu’au 30 juillet.

Comme lors des éditions précédentes, le programme est réparti entre le village de Porto Covo, où s’est déroulé le festival entre vendredi et aujourd’hui, et la ville de Sines, du 25 au 30 juillet.

Nuno Mascarenhas a déclaré à Lusa qu’il pensait que la reprise commencerait « cette année », ayant ressenti « la même chose » avec d’autres événements organisés dans la municipalité, comme les « Tasquinhas » gastronomiques, qui se déroulent pendant trois semaines sur l’Avenida da Praia Vasco de Gama, à Sines.

En guise de bilan provisoire du premier week-end du FMM, le maire dit ne pas se souvenir d’un « aussi bon » vendredi à Porto Covo, évoquant que le public venait de « toutes les régions du pays ».

« Porto Covo est un village avec un charisme particulier, avec ce Largo Marquês de Pombal où les gens se rassemblent non seulement pour la joie de vivre ensemble et d’échanger des expériences. Et d’avoir ici de la musique fantastique des quatre coins du monde, que nous aurons à la 22e édition du FMM », précise le maire.

En déménageant à Sines, où la mise en scène progresse « avec le vent qui bat son plein », Mascarenhas raconte que certains groupes de musique traditionnelle portugaise s’apprêtent à animer les « espaces morts du festival ».

Cette année, sur le terrain du château de Sines, le bar principal est situé à l’extérieur et une structure surélevée a été placée afin que les invités FMM puissent mieux voir la scène.

« Nous avons créé différentes zones à l’intérieur du château pour permettre une meilleure vision de ce qu’est la scène, une zone emblématique, avec une scène fantastique, afin de créer de meilleures conditions pour les spectateurs qui nous visitent et veulent toujours voir des améliorations afin d’être plus proche des artistes, mais avec des visions différentes de ce qu’est un spectacle de musique live », ajoute-t-il.

En 2022, plus de la moitié des artistes FMM sont des femmes, un pari « fort » de cette édition, qui veut donner « une grande représentation » aux artistes femmes.

« Amener 25 artistes féminines à Sines est quelque chose que nous avons naturellement voulu contribuer afin d’atteindre une plus grande égalité des sexes ici, étant l’une des principales affiches des différentes éditions du festival », conclut Nuno Mascarenhas.

Le programme FMM de cette année comprend 47 concerts d’artistes de quatre continents.

Ava Rocha, Bia Ferreira, Letrux, Marina Sena (Brésil), Ana Tijoux (Chili), Queen Ifrica (Jamaïque), Omara Portuondo (Cuba), Dominique Fils-Aimé (Québec), Dulce Pontes et Sara Correia (Portugal) sont quelques-uns des artistes présentés sur l’affiche.

Seun Kuti & Egypt 80, Etuk Ubong (Nigéria), James BKS (Cameroun), Re:Imaginar Monte Cara (Cap-Vert), Club Makumba, Fado Bicha, Paulo Bragança, Pedro Mafama (Portugal), Albert Pla et Angélica Salvi (Espagne ) ) font également partie des artistes confirmés cette année.

Outre les concerts, le programme du festival comprend une série d’initiatives parallèles, telles que des expositions, des « ateliers », des visites guidées, des animations de rue, une foire du livre et du disque et des débats.

Le programme complet du 22e FMM peut être consulté sur le site officiel du festival, à l’adresse www.fmmsines.pt.

FIP (JRS) // MCL