Après quelques années au cours desquelles la Nuit du Fado qui s’est tenue en été s’est soldée successivement, la Mairie de Figueiró dos Vinhos lance cette année le Festival de Fado, qui est réparti au cours du mois d’août entre le siège du comté et quatre paroisses. « Le fado n’est pas une offre artistique facile à trouver dans notre région. C’est pourquoi nous avons choisi de renforcer cette offre, d’atteindre notre population et aussi de répondre à ceux qui nous visitent, touristes et émigrants », a expliqué le conseiller pour la culture de Figueiró dos Vinhos à l’agence Lusa.

Selon Marta Brás, « depuis la première édition [da Noite de Fado] il y avait beaucoup d’adhésion et d’intérêt. En 2021, un test a été réalisé, « étendre l’offre de fado aux paroisses », dans le cadre des fêtes locales.

Le résultat a été positif et, en 2022, la municipalité a décidé de faire un pas en avant et d’assumer le format du festival, « pour toucher un public large et transversal », avec des concerts dans le village chef-lieu mais aussi dans les paroisses d’Aguda, Arega, Campelo et Bairradas, où le fado sera entendu avec sa propre identité et son propre agenda.

Selon Marta Brás, quelques jours avant le début du festival, « nous avons déjà réalisé que nous ne pouvons pas satisfaire la demande », car les 700 places (avec entrée gratuite) pour le spectacle de Camané et Mário Laginha « sont presque épuisées » , correspondant à l’extension de capacité.

Fado est un pari que Figueiró dos Vinhos veut garder, renforçant et améliorant le festival dans les prochaines éditions. « Nous voulons nous assumer comme une référence dans cette offre », déclare Marta Brás :

« Nous n’aurons jamais le fado de Figueiró dos Vinhos, car il n’existe pas. Mais nous voulons apporter toute cette culture artistique nationale, si ancrée dans notre pays, ici aussi à ces communes que nous considérons comme de l’intérieur ».

Dans cette première édition du festival, le fado de Lisbonne est mis à l’honneur. Le concert avec Camané et Mário Laginha « est très attendu », reconnaît l’édile à la Culture, « non seulement pour ce qu’il représente pour le fado mais surtout pour la qualité qu’ont les deux musiciens ».

« Nous savons sur quelles scènes ils se sont rendus à travers le pays et dans le monde et nous sommes très fiers de les avoir ici à Figueiró dos Vinhos », le 5 août, à 21h30, dans l’amphithéâtre de la Bibliothèque municipale de Figueiró dos Vinhos.

Après le spectacle initial, le festival va à la rencontre de ceux qui sont plus loin, dans les paroisses, là où « les gens aiment voir des dynamiques dans leurs villages ». « Et la population plus âgée se joint, surtout quand l’offre est proche », a ajouté l’édile.

Le fado de Lisbonne arrive dans les quatre paroisses chantées par Luís Travassos, accompagné de Ricardo Silva (guitare portugaise) et Ni Ferreirinha (guitare classique), à ​​Campelo (7 août), Arega (13e), Aguda (14e) et Bairradas (20e), toujours à côté des églises respectives, à partir de 21h30.

MLE // CC