Dans ce lot d'œuvres, la projection d'œuvres de Sergei Loznitsa (Ukraine) et Jafar Panah (Iran) mérite d'être soulignée, signalée comme «deux des cinéastes les plus intéressants aujourd'hui», pour leur «sensibilité impressionnante à travailler avec les questions politiques, sociales et culturelles de votre peuple ».

Des deux auteurs, l'organisation a choisi les œuvres «Une nuit à l'opéra» et «Caché», qui «apportent deux perspectives sur la culture des deux pays où les héroïnes chantent, questionnant les notions de représentation et d'interprétation».

Dans l'affiche préparée pour cette édition de Curtas, qui, selon les responsables, intègre des œuvres «qui connectent différentes communautés, manières d'être et de penser», se distingue également l'œuvre «Mi piel, luminosa» de Nicolás Pereda et Gabino Rodríguez .

Il s'agit d'un documentaire où le personnage central est un enfant placé en isolement dans la classe, à cause d'une maladie qui a enlevé le pigment naturel de sa peau, et où Pereda «brouille à nouveau les frontières entre documentaire et fiction».

Toujours dans le cadre de la première des films de cet événement, le point culminant est «Witness», du réalisateur multi-primé Ali Asgari, «Victor in Paradise», de Brendan McHugh, «Look Then below», de Ben Rivers, «Stump the Guesser», un nouveau regard sur la cinématographie surréaliste et onirique du canadien Guy Maddie et aussi «Casa Sol», de Lúcia Prancha, qui explore l'univers militant de l'écrivain brésilien Hilda Hilst.

Cette édition de Curtas de Vila do Conde, qui aura également une programmation «en ligne», en raison de la pandémie de covid-19, mettra un accent particulier sur le travail de l'artiste espagnol Isaki Lacuesta.

Le cinéaste, producteur, scénographe, essayiste et commissaire, «a un métier qui déclenche le dialogue entre le cinéma et les domaines artistiques les plus différents», précise le réalisateur de Curtas dans un communiqué.

L'auteur d'œuvres telles que «Entre dos aguas», présenté en 2019 à IndieLisboa, «The next skin» ou «The Clay Diaries», sera dédié à la section «InFocus» de Curtas, avec l'achèvement du la première exposition de l'auteur au Portugal, qui sera présentée à Solar – Galeria de Arte Cininema.

Lacuesta sera présent à Vila do Conde pour présenter ses films et participer à une conférence ouverte aux journalistes et au public.

Cette 28e édition de l'événement aurait dû avoir lieu en juillet, mais elle a été reportée à octobre – entre le 3 et le 11 – en raison de la pandémie de covid-19.

Selon la direction, le festival aura lieu dans le théâtre municipal de Vila do Conde, dans l'auditorium municipal et dans cette galerie d'art, mais il aura également des initiatives en ligne afin que «la rencontre entre le public et les cinéastes puisse se dérouler de manière sûre et rapprochée» .

JPYG (SS) // MAG