1-1-e1669908198824-png

Festival de marionnettes plus étendu, décentralisé et marqué à Feira et en Galice

Initialement prévu pour mars puis annulé en raison de l'enfermement imposé par la pandémie de Covid-19, l'événement qui est né en 2018 dans cette commune du district d'Aveiro, dans le cadre du programme local de la Capitale du Culturel do Eixo Atlântico, a quant à lui été reconfiguré et adopte désormais le nom officiel «Fora dos Eixos».

Le format décentralisé idéalisé pour mars demeure, dans un registre d'ouverture géographique plus grande par rapport à l'édition 2019, mais en raison du virus SARS-CoV-2, le conseil municipal de Feira a dû abandonner les écoles et les scènes moins conventionnelles, comme les bus , pour se concentrer désormais uniquement sur les espaces publics tels que les musées et les espaces extérieurs.

«Le rééchelonnement des Axes est l'occasion de repenser et de l'adapter à la nouvelle normalité, en se concentrant sur l'espace public, et c'est aussi un engagement politique. En effet, avant même la publication du décret-loi qui recommandait le rééchelonnement des activités culturelles, cette municipalité avait déjà l'intention stratégique – annoncée le 22 mars, en pleine urgence – de maintenir l'engagement de ces initiatives, avec ses artistes et ses publics. », A déclaré le conseiller à la culture, Gil Ferreira, à Lusa.

Au total, les Axes 2020 redessinés présenteront différents affichages de 10 spectacles de trois sociétés portugaises – Marionetas Rui Sousa, Partículos Elementares et S.A. Marionetas – et deux espagnols – Títeres Alakrán et Títeres Cachirulo.

"Conformément aux recommandations de la direction générale de la santé, la participation aux salons nécessite une inscription préalable, afin de garantir des questions telles que la sécurité des distances et l'hygiène des espaces", a indiqué une source de l'organisation.

Il en va de même pour l'exposition et l'atelier qui complètent le programme de performance, à savoir l'exposition sur les 20 ans de carrière de l'artiste local Rui Sousa, qui sera ouverte au public jusqu'au 20 septembre au Museu do Papel, dans le village de Paços de Brandão, pour montrer l'évolution enregistrée par le marionnettiste en termes de techniques et de ressources.

Quant au musée Santa Maria de Lamas, dans la commune du même nom, un atelier de fabrication de marionnettes sur papier est prévu, animé par le même Rui Sousa et également par Telma Pedroso. L'initiative se limite à la participation de 20 personnes et comprend la distribution d'un «kit» individuel, afin de faciliter la construction «simple» d'un personnage théâtral manipulable.

Quant aux spectacles, la compagnie Feira présentera les productions "Saltimbancos d’El Rey", "Marionnettes circulantes", "Marionnettes musicales", "Le pain que le diable a pétri" et "O Barbeiro – Tourada à Portuguesa". Les productions exposées par le collectif S. Marionetas seront "Rosa e os 3 Namorados" et "Inês de Castro", avec la participation de "Particles Elementares" l'émission "O Nabo Gigante".

De la Galice, à leur tour, arriveront le «Circo Galaico» de la compagnie Títeres Alakrán et le «Barraca camiño a Santiago» des marionnettes Cachirulo.

Ces productions seront mises en scène dans des espaces tels que l'amphithéâtre de la Praça Gaspar Moreira, l'aire de battage entre la rivière Cáster et la Banco do Tempo, les arcades extérieures du musée Lamas, la Praça da República à côté de la mairie, le jardin du musée du papier, Quinta do Castelo da Feira et Monte do Viso à Guisande.

AYC // JAP

Articles récents