« Sans perdre sa marque identitaire, favorisant une interaction joyeuse et saine autour de la musique, le Complexo Balnear da Barreirinha prendra, pour cette édition, la forme d’un restaurant éphémère, où l’expérience gastronomique, livrée au duo Bernardo Agrela & Cide Gonçalves, sert d’élément de potentialisation pour les concerts et les performances », dit-il dans un communiqué.

Aleste, un festival/arraial de plage avec une affiche de musique alternative, a généralement lieu en mai, mais la pandémie de covid-19 a entraîné des changements de calendrier, ainsi qu’une annulation en 2020.

« Au programme du 26 juin sont prévues les représentations de Rui Reininho, du duo David et Miguel, du Français Faux Real, de la pianiste Mariana Camacho et du projet Inóspita », indique l’organisation, précisant que l’accès à l’événement se fera sur réservation de une table pour cinq personnes, pour le prix total de 75 euros.

Le restaurant éphémère sera ouvert entre 16h30 et 18h00.

Selon l’organisation, le « chef » Bernardo Agrela va « démystifier et déconstruire », au son des chansons de Rui Reininho, « un nom indispensable de la culture pop rock nationale », dont la prestation à Funchal est l’une des premières des an.

En revanche, le duo David et Miguel sont arrivés à Madère pour une « résidence de création », qui débouchera sur un nouvel album, après « Palavras Cruzadas ».

À propos de Faux Real, également connu sous le nom de Virgile et Elliott Arndt, l’organisation du Festival Aleste garantit que leurs « performances live énergiques » ont attiré l’attention des « amoureux de l’indie et du monde de la mode ».

Mariana Camacho a étudié le piano, mais s’affirme comme chanteuse, parmi « différentes manières de faire », allant de la musique ancienne à l’improvisation libre, de la pop à la world music.

Pour sa performance à Funchal, il présente « Le temps d’en bas, le temps d’en haut ou le monde tourne », son premier disque solo, où il propose un voyage à travers « les points d’intersection entre le local et le global ».

« Inóspita est Inês Matos, qui revient en solo sur la scène sur laquelle elle a marché en tant que guitariste de Lena D’Água [em 2019]», révèle l’organisation, indiquant que la chanteuse présentera son premier album « en son propre nom », épaulée par une guitare et des pédales d’effets.

Et il renforce : « Bien que fraîchement sorti du Hot Clube de Portugal, il joue de la guitare avec Primeira Dama et João Borsch, de la basse avec Chinaskee et a su traduire ces expériences en un disque qui ouvre l’après-midi d’Aleste ».

DC // MCL