Ces lignes d’action dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et de la lutte contre le changement climatique ont été transmises par Duarte Cordeiro lors du débat sur l’état de la nation, à l’Assemblée de la République.

En termes de conversion énergétique, Duarte Cordeiro a défendu que le Portugal « est plus protégé que la plupart de ses partenaires européens, grâce à l’engagement dans les énergies renouvelables », mais « n’est pas à l’abri » de la situation actuelle d’instabilité internationale.

Le ministre de l’Environnement a également plaidé que, malgré la situation actuelle, le Portugal a réussi à contenir les prix de l’électricité, citant, à cet effet, l’Autorité de régulation du secteur de l’électricité (ERSE), qui indique qu’entre 2018 et 2022, il y avait « une baisse cumulée de -115% des tarifs d’accès au réseau ».

« Les consommateurs domestiques d’électricité ont vu une baisse de -3,7% du prix final sur le marché régulé », a-t-il souligné.

En ce qui concerne les investissements dans l’énergie solaire, le ministre a déclaré qu’en 2022, le Portugal, en plus d’avoir franchi la barrière des 2 000 mégawatts déjà installés, s’attend à la mise en service de 1 200 mégawatts supplémentaires.

« Dans le scénario actuel de prix élevés, si toutes les centrales solaires attribuées dans les trois enchères que nous avons promues étaient en activité, les consommateurs portugais bénéficieraient d’économies de plus de 2,1 milliards d’euros », a-t-il affirmé.

Toujours selon Duarte Cordeiro, en 2023, une « grande vente aux enchères pour la production d’énergie éolienne sur des plateformes offshore flottantes » sera lancée.

« C’est un projet qui va radicalement modifier notre capacité de production renouvelable. Nous voulons une enchère qui ajoute au moins 10 gigawatts à notre production. La vente aux enchères d’énergie éolienne offshore sera le projet d’énergie renouvelable le plus ambitieux jamais réalisé au Portugal », a-t-il souligné.

En matière d’hydrogène vert, le titulaire des portefeuilles Environnement et Action pour le climat a indiqué que plus de 70 projets d’hydrogène vert ont été signalés, ce qui entraînerait un investissement de près de 10 milliards d’euros.

« Nous sommes profondément convaincus que, durant ce mandat, nous pourrons commencer à exporter de l’hydrogène vert », a-t-il ajouté.

Dans la première partie de son discours, le ministre de l’Environnement a averti que, compte tenu de la fréquence des périodes de sécheresse, l’eau doit être utilisée « avec parcimonie à la maison, dans les champs et dans les usines ».

« Elle doit être préservée dans ses sources. Et il doit être réutilisé, à des fins qui ne nécessitent pas sa potabilité », a ajouté le titulaire des portefeuilles Environnement et Action pour le climat.

D’ici 2030, selon l’exécutif, le gouvernement a l’intention de « généraliser le principe de réutilisation, en utilisant 20 % de la capacité des stations d’eau nationales ».

« Avec la simplification des procédures environnementales, que nous consacrerons jeudi en Conseil des ministres, nous faciliterons l’octroi de licences et l’utilisation d’eau recyclée », a-t-il promis.

D’autre part, a déclaré le ministre de l’Environnement, en septembre, des progrès seront réalisés avec l’évaluation environnementale stratégique des projets de renforcement de l’écoulement dans le tronçon moyen du Tage.

« Les solutions identifiées par l’Agence portugaise de l’environnement consistent en un tunnel de raccordement au Zêzere ou en la construction d’un barrage sur l’Ocresa », a-t-il déclaré.

Au niveau forestier, Duarte Cordeiro a souligné que « des réformes sont en cours » comme le Programme de Transformation du Paysage, « avec 270 millions d’euros du PRR (Plan de Relance et de Résilience) et l’expansion du BUPi (Balcão Único do Prdio), qui déjà compte 139 municipalités participantes ».

« Nous devons protéger la forêt et lui donner une valeur économique afin de tenir l’engagement d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, de réduire les émissions de plus de 85% et de préserver la biodiversité », a souligné le membre du gouvernement.