« Nous espérons qu’ils seront, en fait, deux jours de grande fête pour la promotion du territoire, mais, surtout, d’une grande fête de la musique portugaise », a déclaré le promoteur et directeur du festival, Miguel Candeias. l’agence Lusa aujourd’hui.

Après un an d’interrègne en raison de la pandémie de covid-19, Douro Rock revient entre aujourd’hui et dimanche, dans une édition adaptée « aux temps nouveaux ».

Le responsable a ajouté que l’organisation ne voulait pas rester inactive pendant une autre année, car l’édition 2020 a été annulée en raison de covid-19.

La scène se déplace de la rive du fleuve Douro à Alameda dos Capitães, au centre de Peso da Régua, où 800 places seront installées. Lors de la dernière édition, en 2019, environ 15 000 personnes ont assisté au festival.

Le festival a déjà préparé un plan d’urgence, approuvé par la direction générale de la santé (DGS).

Et, « avec cette fenêtre d’opportunité », c’est, pour Miguel Candeias, « une année très importante pour soutenir la culture », un secteur qui a été fortement touché par la pandémie.

«Ce fut deux années très difficiles et nous voulons soutenir la culture, en l’occurrence la musique, les artistes, les techniciens, les entreprises liées au son et à la lumière, etc. (…) C’est l’occasion de montrer l’affection que nous avons pour la musique portugaise », a-t-il souligné.

Dans la 5e édition, selon le réalisateur, « la formule » du Douro Rock est répétée, qui « est de réunir des noms plus renommés avec les noms les plus récents, bien qu’avec des carrières très solides ».

Les concerts commencent à 20h00 et Cassete Pirata, de João Firmino, Margarida Campelo, Joana Espadinha, António Quintino et João Pinheiro, ouvrent le festival avec le premier album « A Montra » et déjà avec des thèmes qui sont en préparation pour votre nouveau enregistrer.

Ensuite, il joue Samuel Úria, qui présentera son plus récent album d’originaux « Canções do Pós-War », et la soirée se termine avec The Gift qui emmène le « Tour Verão » à Régua, où ils revisiteront les moments des 25 derniers années.

Dimanche, le GNR fête ses 40 ans de carrière à Régua.

« En préparant un concert spécial, Rui Reininho, Jorge Romão et Tóli César Machado ramènent les chansons et le rock habituels sur le fleuve Douro », a souligné l’organisation.

Trois Tristes Tigres reviennent également sur scène et, après une « pause de 22 ans », Ana Deus et Alexandre Soares ont monté « Mínima Luz », qui comble le fossé entre « l’expérimentalisme et une pop moins évidente ».

La soirée s’ouvre avec NEEV, le plus voté par le public au Festival de la chanson 2021 avec le thème « Danser dans les étoiles ». Le musicien et compositeur présentera son premier album « Philosotry », produit par Larry Klein.

Promu par la municipalité de Régua et Aplausos e Silêncios, le Douro Rock a eu lieu pour la première fois en 2016, et en est maintenant à sa 5e édition.

PLI // JAP

Le contenu de Douro Rock revient avec des sièges et des performances de GNR et The Gift apparaît en premier dans Visão.