En 2018, la première édition de la biennale a été inaugurée à l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, mais cette année l'épidémie de covid-19, qui a atteint le territoire fin janvier, a conduit au report de l'ouverture de la deuxième édition à 30 Septembre, pour coïncider avec la fête du gâteau lunaire chinois.

Heureuse coïncidence, a déclaré à Lusa le président du comité d'organisation, Carlos Marreiros, rappelant que "le solstice de la lune (est) aussi un élément féminin, à la veille de la célébration de la lune".

L'exposition comprend la peinture, la sculpture, la céramique, les installations, le dessin, la sérigraphie dans divers médias, la vidéo et la photographie.

Cette édition, a-t-il souligné, a «beaucoup plus (de participation) de la société civile», puisque quatre institutions privées accueilleront la biennale internationale: Albergue da Santa Casa da Misericórdia, Old Municipal Cattle Stable, Galeria Lisboa et Fundação Oriente.

Le thème choisi est «Natura», pour valoriser «la contribution des femmes dans la défense des valeurs fondamentales», dans la conservation de la nature et aussi «dans la nature la plus intime de nous tous», a-t-il expliqué.

Cinq commissaires assurent la biennale de cette année: outre Carlos Marreiros, également Leonor Veiga, à Lisbonne, Alice Kok et James Chu, de Macao, et Angela Li, de Chine continentale.

La pandémie de covid-19 a rendu le travail difficile, mais "aujourd'hui, avec les technologies, il est possible de le faire à distance" l'organisation des conservateurs, a-t-il expliqué, ajoutant qu'à l'heure actuelle les cinq conservateurs sont déjà à Macao et que seul Leonor Veiga est à quarantaine obligatoire de 14 jours.

Cette deuxième édition présentera 143 œuvres créées par 98 femmes artistes de 22 pays. Il existe de nombreux «artistes de Macao», selon Carlos Marreiros.

Macao (31), la Chine continentale (13) et le Portugal (16) sont les plus représentés, suivis par Hong Kong (7), la Corée du Sud (2), le Japon, (1), l'Indonésie (3), la France (3) ), Espagne (1), Italie (3), Pays-Bas (1), Royaume-Uni (1), Allemagne (3), Suède (1), Belgique (1), Brésil (3), États-Unis (2), Canada (1), Inde (2), Timor-Leste (1), Iran (1) et Australie (1).

Jusqu'au 13 décembre, dernier jour de la biennale, plusieurs séminaires et «ateliers» sont programmés avec des transmissions via Facebook.

MOI (PTA) // PTA

Le contenu La deuxième biennale de l'art féminin à Macao avec «une plus grande participation de la société civile» apparaît d'abord dans Visão.